Les baleines et les dauphins sont faits pour vivre en liberté, pas dans un aquarium

Je salue la décision prise par le Parc Océanique de Hong-Kong de ne pas faire l’acquisition de bélougas (baleines blanches) sauvages.

La décision du Parc est un exemple à suivre par les autres océanariums et parcs aquatiques d’Asie. Dans un communiqué public datant du 29 août, le Parc Océanique a déclaré :

« Nous étions en quête de bélugas pour notre zone Aventure polaire, qui verra prochainement le jour, consacrée à la sensibilisation sur la nécessité de combattre le réchauffement climatique. Après examen approfondi de la question, le Parc a décidé de ne pas introduire de bélugas sauvages. »

Chaque année, en Russie, dans la mer d’Okhotsk, se déroule une opération de capture de bélugas vivants. Cette pratique invasive, stressante et potentiellement mortelle n’existe que pour répondre aux besoins des oceanariums.

Les familles et les groupes de baleines sont séparés. Une fois extraites de leur environnement naturel, les baleines sont transportées dans de petits enclos qui, en plus de les isoler de leurs familles et des groupes sociaux auxquels elles appartiennent, ne représentent généralement qu’une minuscule portion de leur habitat naturel.

Les baleines et les dauphins sont des animaux sociables dont la distribution est étendue. La vie en captivité ne peut pas leur offrir les stimuli visuels et auditifs que leur fournit leur environnement naturel. La captivité, avec ses espaces limités et ses considérations commerciales, ne peut pas offrir aux cétacés des conditions qui laissent libre cours à leur comportement naturel et ne répond pas à leurs besoins physiques et psychologiques.

Beaucoup d’entre eux souffrent du stress lié à leur isolement, ce qui provoque souvent agressivité et autres comportements anormaux. Ils souffrent également d’un affaiblissement de leurs défenses immunitaires face aux maladies, et nombre d’entre eux connaissent une mort prématurée.

De fait, la durée de vie des cétacés en captivité correspond tout au plus à la moitié de l’espérance de vie du même individu en liberté.

Les problèmes soulevés en matière de protection des animaux par la capture, le transport et la détention à vie de baleines et de dauphins dans de petits bassins ne sauraient être compensés et justifiés par d’éventuels bénéfices pédagogiques.

En montrant un animal en souffrance dans un parc, on défend vis-à-vis du grand public l’idée qu’il est acceptable d’extraire un animal de son milieu naturel pour amuser les humains. On finit par croire que l’animal stressé et malheureux qui est donné en spectacle est en fait dans son état normal.

Dans un monde où l’activité humaine décime les espèces, il s’agit là d’un message irresponsable que les parcs et les établissements scolaires ne devraient pas faire passer au public, en particulier aux enfants facilement impressionnables.

De nouveaux parcs et oceariums voient le jour à travers l’Asie. Ce qui signifie que davantage de baleines et de dauphins seront capturés dans la nature.

À Singapour, le Resorts World Sentosa Marine Life Park, le plus grand oceanarium du monde, est au cœur d’une polémique concernant la capture de 27 grands dauphins de l’Indo-Pacifique, dans les îles Salomon. Deux des dauphins sont déjà morts.

Les baleines et les dauphins sont faits pour vivre dans la nature, pas dans un aquarium, aussi grand et proche de leur environnement naturel soit-il.

Il y a des moyens bien meilleurs et plus humains de divertir et d’instruire le public, sans pour autant sacrifier le bien-être des animaux.

Le Fonds international pour la protection des animaux et ses partisans pensent que le développement d’expositions pédagogiques et écologiques d’un genre nouveau au Parc Océanique d’Hong-Kong encouragera à un plus grand respect des animaux sauvages et de leur habitat.

Le but de ces expositions est d’inciter le public asiatique à adopter un style de vie responsable et bénéfique à l’environnement et à chaque animal.

– GG

 

Commentaires: 3

 
Anonyme
2 years ago

Votre travail est tres intérésent !!! Vous etes payer ?

 
Anonyme
2 years ago

Et que pensez vous du massacre des dauphins aux iles Féroé?????????
Pas beaucoup de réactions!!!!!!!
ON trouve ça normal ,c'est une coutume chez eux alors pas touche!!!!

 
Anonyme
2 years ago

trop cool

Post a comment

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines