Les années de collaboration avec les géants chinois du commerce en ligne portent leurs fruits

Ces sculptures chinoises en ivoire sont désormais plus difficiles à vendre en ligne grâce aux politiques de tolérance zéro adoptées par les géants chinois du commerce en ligne à la demande d’IFAW. © IFAW/G. TieliuPendant des années, le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s’est battu en première ligne contre le commerce d’espèces sauvages florissant sur Internet.

La Chine est bien sûr au carrefour de cette confrontation : avec quelque 618 millions d’internautes, ce pays est à l’origine d’un nombre croissant de transactions commerciales sur la Toile.

IFAW a dénoncé le fléau du commerce électronique d’espèces sauvages à travers de nombreux rapports tels que Pris dans la toile (2005), L’Extinction aux enchères (2007), La mort à clavier portant (2008), La Survie aux enchères (2014) et Recherché mort ou vif (2014) qui vient de paraître. En travaillant main dans la main avec des entreprises privées et des services de police du monde entier, IFAW est parvenu à convaincre les géants du commerce en ligne chinois comme Alibaba, eBay et Taobao, une filiale C2C d’Alibaba en Chine, d’appliquer une politique de tolérance zéro à l’égard de ce commerce.

Plus récemment, lors d’un atelier parrainé par IFAW et réunissant des représentants de diverses agences chinoises concernées par la protection des espèces sauvages, neuf des principales entreprises chinoises spécialisées dans le commerce en ligne, la vente d’antiquités et les réseaux sociaux, parmi lesquelles Alibaba, Tencent, Sina et Artron.net, ont réaffirmé leur volonté d’appliquer une politique de tolérance zéro à l’égard du trafic d’animaux sauvages.

Par le biais d’une collaboration accrue avec le gouvernement et la société civile, elles se sont engagées à poursuivre leurs efforts afin de rendre leurs plateformes hermétiques au trafic d’espèces sauvages et de leurs produits dérivés.

Meng Xianlin, Directeur de l’Autorité de gestion de la CITES en Chine, précise : « Il incombe aux entreprises de combler les failles qui peuvent être exploitées par les criminels pour vendre des espèces sauvages protégées sur Internet. »

Et, dans ce combat, nos partenaires prennent leurs responsabilités très au sérieux.

Xu Yan, Responsable du département Sécurité de l’information chez Alibaba, explique : « Les sites de commerce en ligne doivent être à l’avant-garde de la lutte contre ce fléau mondial. À travers cet engagement, nous espérons inciter d’autres entreprises de commerce en ligne à adopter une politique de tolérance zéro à l’égard du trafic d’animaux sauvages. »

En aidant les forces de l’ordre à faire respecter scrupuleusement la loi et à éradiquer le trafic d’espèces sauvages de ces plateformes, IFAW aura non seulement permis de réduire nettement la vente en ligne d’animaux sauvages, mais également de stigmatiser cette pratique aux yeux du grand public.

Mais, loin de se cantonner aux sites traditionnels de vente en ligne, le commerce illégal s’étend progressivement à d’autres plateformes d’échange, plus confidentielles et donc plus difficiles à contrôler, raison pour laquelle nous avons décidé d’élargir notre surveillance aux réseaux sociaux et à d’autres sites d’accès plus restreint.

L’atelier a réuni des représentants du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, du ministère des Affaires étrangères, de l’Administration nationale pour l’industrie et le commerce et de l’Administration générale des douanes.

Nous nous réjouissons de la volonté manifeste des participants de tirer parti de la technologie pour prendre de court les criminels et nous espérons que d’autres collaborations suivront dans les mois à venir, notamment après la parution de notre prochain rapport sur le commerce en ligne mondial.

Grace Ge Gabriel

Visitez notre page de campagne pour en savoir plus sur les actions d’IFAW pour éradiquer le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction.

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW