Le trafic des animaux vivants en France est inquiétant

Quelques-uns des 100 rossignols du Japon. c. Douane française

Début avril, des douaniers de Montpellier ont découvert 100 rossignols du Japon (Leiothrix Lutea) dans le coffre d’une voiture contrôlée au bord de l’autoroute. Il s’agit d’une espèce protégée par la Convention de Washington dont le commerce, le transport et la détention sont strictement réglementés. Les deux hommes qui ont été interpellés ne détenaient pas les documents leur permettant de prouver le transport légal de ces oiseaux. Les animaux ont été transférés vers un centre de sauvegarde de la faune sauvage.

La saisie d’animaux vivants n’est malheureusement pas rare en France: en 2013, les services douaniers ont saisi 1 450 animaux vivants (le chiffre le plus élevé depuis 2003) alors qu’en 2012 ce chiffre s’élevait déjà à 1 109 animaux vivants. Si IFAW salue le travail effectué par les douaniers, néanmoins ces saisies révèlent une tendance inquiétante.

Attendons de voir quelles seront les sanctions accordées pour cette infraction, d’autant plus que le plan d’action annoncé par le Président de la République pour lutter contre le braconnage et le trafic des espèces protégées prévoit des sanctions décuplées.

Affaire à suivre…

Mia Crnojevic

Pour plus d'informations sur nos efforts pour protéger la faune sauvage, consultez notre page de campagne pour stopper la criminalité contre les espèces sauvages.

Post a comment