Le rôle de l'Europe dans le commerce mondial d'ivoire

Illustration de la carte virtuelle créée par l'EIA. Cliquez pour plus d'informations.En juillet de cette année, IFAW a lancé une campagne visant à faire fermer les marchés de l'ivoire sur le territoire européen. La campagne fait suite à des directives publiées par la Commission européenne afin de faire interdire la réexportation d'ivoire brut depuis le territoire de l'Union. La question se pose aujourd'hui de savoir si l'UE doit aller plus loin et interdire tous les produits en ivoire, y compris ceux en ivoire travaillé qui peuvent être de types très différents (antiquités et d'autres types de sculptures).

Nous ne sommes pas les seuls à faire cette demande si on en croit le sondage réalisé par YouGov pour IFAW. Quatre-vingt-dix pourcents des Européens ne sont pas intéressés par l'achat de produits en ivoire et des grandes entreprises de commerce en ligne, comme eBay, soutiennent également l'interdiction au sein de l'UE.

D'autres ONG environnementales partagent leur expertise et travaillent dur en faveur de cette interdiction. Par exemple, l'Agence d'enquête environnementale (EIA) a réuni des données sur les saisies d'ivoire auprès des forces de l'ordre, des annonces des gouvernements, des ONG et des médias. Elle a ainsi créé une carte interactive formidable qui recense les saisies effectuées dans 14 États membres entre 2000 et 2017.

L'EIA a comparé les données provenant des saisies de produits illégaux avec les quantités d'ivoire réexportées légalement entre 2003 et 2014. Les résultats sont choquants : 11 tonnes d'ivoire illégal saisies contre 4 tonnes d'ivoire réexportées légalement. Ce n'est que la partie visible de l'iceberg... Les experts estiment que les produits saisis ne représentent que 10 pourcents du volume total des articles commercialisés illégalement.

L'étude montre le rôle crucial de l'Europe dans le commerce mondial de l'ivoire, ainsi que l'absence de données régulières sur les saisies effectuées, de gestion des bases de données et d'application des lois dans la plupart des États membres. Les principaux enseignements de l'étude sont les suivants :

  • Il semble que l'aéroport de Bruxelles est le lieu où il y a le plus de saisies, mais celles-ci sont de faibles quantités.
  • Les saisies qui ont lieu au Royaume-Uni et en France sont plus importantes.
  • Le Royaume-Uni totalise à lui seul 17 pourcents du volume total saisi présenté sur la carte.
  • Depuis 2000, presque 500 kg d'ivoire saisi en dehors de l'Europe avaient un lien avec des marchés européens. Les autorités chinoises ont saisi de l'ivoire provenant de Belgique, de France, du Royaume-Uni, d'Italie, du Portugal, d'Allemagne et des Pays-Bas.

Les principales conclusions de cette étude sont qu'il faut faire appel à une méthode plus rigoureuse afin de détecter les cargaisons d'ivoire, renforcer la coopération dans le secteur des transports (aéroports, ports, etc.) et mettre en place une législation plus stricte.

Sachant que la majorité des saisies sont constituées d'ivoire travaillé, l'EIA déclare qu'il est indispensable pour l'UE d'aller au-delà d'une interdiction des exportations d'ivoire brut en interdisant également celles d'ivoire travaillé. Nous ne pouvons qu'être d'accord avec cette conclusion.

Pour plus d'informations sur l'enquête de l'EIA, vous pouvez vous rendre sur le site EIA-International.org.

Faites entendre votre voix en cliquant sur le lien ci-dessous afin de demander au Commissaire européen à l'environnement Karmenu Vella et à l'UE d'agir maintenant. 

 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW