Le Parlement européen défend la vie marine en luttant contre la pollution acoustique

Au début du mois d’octobre, le Parlement européen a franchi une étape importante dans la réduction de la pollution acoustique sous-marine en votant pour que l'exploration sismique de gisements de pétrole et de gaz sous-marins soit intégrée à la directive sur l’évaluation des incidences sur l'environnement (EIE).

En 2008, une centaine de dauphins d’Électre se sont échoués au nord-ouest de Madagascar. Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a rapidement dépêché sur place une équipe d’experts afin de mettre en place des mesures de prévention d’échouage massif, de soigner les animaux échoués encore vivants et de collecter autant de données que possible. Dans un rapport publié le 25 septembre 2013, un panel de scientifiques indépendants conclut que la principale cause de cette catastrophe est le bruit provenant d’un système de cartographie par sonar utilisé par ExxonMobil.En 2008, l’Agence américaine d’étude de l’océan et de l’atmosphère (NOAA) a demandé à l’Équipe de sauvetage et de recherche sur les mammifères marins d’IFAW d’intervenir sur un échouage massif de dauphins d’Électre à Madagascar. Le gouvernement malgache a par la suite réclamé la tenue d’une enquête indépendante afin de déterminer les circonstances de cet incident.

Cette enquête a conclu que le bruit sous-marin provoqué par l’exploration sismique de gisements pétroliers avait joué un rôle dans l’épisode d’échouage.

C’est la première fois qu’un lien de cause à effet est clairement établi dans le domaine de la pollution acoustique industrielle.

Coup du hasard, cette histoire a attiré l’attention de certains parlementaires européens alors même que le Parlement entamait une procédure de révision de la directive EIE.

Au terme d’une action de plaidoyer de dernière minute, le Parlement européen a voté en faveur de l’incorporation de la « recherche et la prospection des minéraux » à la liste des activités requérant une EIE.

C’est là une étape très importante dans le combat que nous menons pour limiter le bruit dans les océans et son impact sur les cétacés.

Il s’agit également d’un parfait exemple d’application du principe de précaution, que nous défendons de tout cœur. La protection simultanée des individus, des populations dans leur ensemble et des habitats permet d’obtenir des résultats fantastiques en faveur des animaux.

Le hasard s’est clairement rangé du côté des animaux pour cette fois : tous nos efforts se sont conjugués au meilleur moment afin de délivrer le message le plus fort possible.

Si le soutien du Parlement européen en faveur de l’obligation d’une EIE pour l’exploration sismique est une étape importante, la bataille est encore loin d’être gagnée. En effet, IFAW doit maintenant convaincre les États membres de l’UE d’accepter les changements proposés par le Parlement européen.

Concurrencer un lobby aussi puissant que celui de l’industrie pétrolière n’est pas chose aisée, mais nous avons la chance de bénéficier du soutien du Comité d’experts scientifiques indépendants (ISRP).

De plus, IFAW cherche à s’assurer que les explorations sismiques effectuées dans les principaux habitats des baleines respectent les recommandations des EIE et que les mesures d’atténuation du bruit adoptées soient vraiment utiles et évaluées de manière sérieuse. Les régions concernées sont en priorité l’Australie, l’île Sakhaline, la Russie, les côtes pacifique et atlantique des États-Unis, les eaux européennes et le Moyen-Orient.

Merci à tous ceux qui soutiennent notre travail silencieux et pourtant si essentiel à la réduction de la pollution sonore sous-marine.

D’autres victoires nous attendent !

Barbara Slee

Pour plus d’informations concernant la protection des mammifères marins dans le monde entier, rendez-vous sur notre page dédiée.

Post a comment

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni