Le navire de recherche d’IFAW part étudier les baleines menacées aux États-Unis

Le navire de recherche d’IFAW part étudier les baleines menacées aux États-Unis
Mardi, Juin 12, 2012
Yarmouth Port, Massachusetts

Le Song of the Whale, le navire de recherche d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org), participe actuellement à une étude sur les baleines parmi les plus importantes jamais réalisées dans le monde. Les recherches, d’une importance capitale, ont pour objectif d’éviter que les baleines n’entrent en collision avec les navires ou ne se retrouvent piégées dans des filets de pêche.

Du 17 au 28 juin, IFAW se rendra dans le sanctuaire marin national de Stellwagen Bank à l’occasion du 20e anniversaire de sa création en vue d’étudier, aux côtés d’une équipe internationale, les baleines à bosse et les rorquals communs évoluant au large des côtes du Massachusetts.

Ces recherches permettront aux scientifiques de mieux comprendre comment les baleines utilisent la colonne d’eau, que ce soit pour chasser en groupe, allaiter ou chanter.

« Les menaces pesant sur les baleines n’ont jamais été aussi nombreuses qu’aujourd’hui, mais nous pouvons les sauver », a déclaré Patrick Ramage, Directeur du programme Baleines d’IFAW. « Afin de les protéger, il est essentiel de mener des recherches non-invasives sur les baleines dans leur habitat. Cette équipe de chercheurs et de scientifiques de premier plan montre aussi qu’il est parfaitement inutile de tuer les baleines pour les étudier. »

Le Song of the Whale est un bateau à voile de 22 mètres de long, spécialement conçu pour étudier les baleines sans les blesser grâce à des méthodes acoustiques passives et à des techniques non-invasives. Ce bateau, l’un des plus silencieux au monde, constituera un atout indispensable pour le suivi des baleines, surtout de nuit. Outre la photogrammétrie, une technique photographique qui permet de mesurer avec précision la longueur des baleines au moyen de lasers, l’équipe d’IFAW utilisera des hydrophones pour détecter sous l’eau les sons émis par les baleines, collectera des données d’identification photographique et aidera les autres membres de l’équipe à fixer des émetteurs sur les baleines.

Les émetteurs qui enregistrent les mouvements et les sons des baleines sont appelés des D-tags. Ces appareils sont conçus pour enregistrer simultanément les sons et les mouvements effectués par l’animal, permettant ainsi d’obtenir une image de l’activité sous-marine ainsi que les sons que la baleine émet ou entend. L’équipe va fixer ces émetteurs aux baleines grâce à un système de ventouse tandis qu’une balise radio VHF lui permettra de suivre les baleines et de récupérer le moment venu l’appareil et les informations qui s’y trouvent.

Dans le sillage de cette étude sur les baleines aux États-Unis, l’équipe d’IFAW mettra le cap sur l’Islande, à la recherche de l’insaisissable baleine franche de l’Atlantique Nord, afin d’en savoir plus sur les migrations estivales de cet animal. Une fois en Islande, ils poursuivront leurs recherches précédentes sur les effets de l’observation des baleines et effectueront une surveillance acoustique des baleines bleues, une espèce gravement menacée qui se trouve aussi être l’animal le plus gros de notre ère.

Effectuer une visite virtuelle du navire de recherche Song of the Whale.

À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Notes aux rédacteurs :

IFAW œuvre pour la protection des baleines partout dans le monde, fait campagne pour mettre fin aux pratiques cruelles que sont la chasse à la baleine commerciale et la chasse prétendument scientifique et s’efforce de réduire les nombreuses autres menaces qui pèsent les baleines. Parmi ces dernières figurent les collisions avec des navires, les enchevêtrements dans les filets de pêche ou les débris marins, le changement climatique, la pollution et les bruits océaniques d’origine humaine. Outre qu’elle constitue une alternative humaine et durable à la pratique cruelle de la chasse à la baleine, l’observation de cet animal génère des revenus de 2 milliards de dollars par an dans les communautés côtières.

Cette année, IFAW a lancé avec d’autres partenaires une application gratuite baptisée Whale Alert pour sauver les baleines franches de l’Atlantique Nord, une espèce gravement menacée, en réduisant les menaces de collision avec les gros navires au large de la côte est de l’Amérique du Nord. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : http://www.ifaw.org/united-states/news/new-ipad-iphone-app-helps-protect-endangered-whales.

Pour voir comment fonctionne l’application Whale Alert : http://www.youtube.com/watch?v=HA21rjyLhZc&feature=plcp

Téléchargez l’application pour iPhone et iPad : www.itunes.com/appstore

Post a comment

Contact presse

Kerry Branon (IFAW USA )
Contact phone:
508-744-2068
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines