La Corée du Sud sommée d’abandonner ses projets de chasse à la baleine alors qu’elle accueille un forum international de conservation

Mercredi, Septembre 5, 2012
London, UK

Alors que s’est ouverte ce matin la plus grande et de la plus importante réunion mondiale sur la conservation des espèces menacées, la Corée, pays hôte du forum, est sommée de rejeter publiquement son projet de massacre de baleines.

Organisé tous les quatre ans, le Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) a débuté ce matin à Jeju, quelques semaines seulement après que la Corée du Sud a suscité l’indignation de la communauté internationale en annonçant son intention de chasser un nombre encore inconnu de baleines de Minke à de prétendues fins de recherche scientifique.*

Suite à la mise à l’index généralisée de ce projet, le gouvernement coréen a tout d’abord semblé vouloir prendre ses distances avec cette annonce, faite par la délégation coréenne lors de la réunion de la Commission baleinière internationale (CBI) organisée en juillet dernier à Panama. Toutefois, le gouvernement coréen n’a pour l’heure fait aucune déclaration officielle concernant l’abandon du projet et a jusqu’au mois de décembre pour soumettre à la CBI une proposition de chasse scientifique à la baleine.

L’UICN s’est exprimée sur cette proposition, exhortant la Corée à reconsidérer son projet et à continuer de soutenir la recherche non létale sur les baleines dans les eaux coréennes.

http://cmsdata.iucn.org/downloads/iucn_position_on_scientific_whaling_in_korea_13_july_2012.pdf

Pour Patrick Ramage, Directeur du programme sur les baleines d’IFAW, « le fait que la Corée accueille ce congrès international, essentiel pour la préservation des espèces, et qu’elle projette dans le même temps d’abattre ses harpons sur une population de baleines menacées est pour le moins paradoxal ».

« Nous appelons la Corée à affirmer publiquement et catégoriquement l’abandon de ses projets inconsidérés de chasse à la baleine. »

Selon IFAW, la chasse à la baleine dite scientifique n’est ni plus ni moins qu’une forme de pêche commerciale opérant sous couvert d’un simulacre de recherches, que la communauté scientifique ne prend guère au sérieux.

Les baleines de Minke J-stock, visées par ce projet, sont considérées par la communauté scientifique de la CBI comme une espèce menacée. En outre, le nombre de prises accidentelles, c’est-à-dire de baleines piégées dans du matériel de pêche, oscille en moyenne entre 150 et 200 chaque année. Ces baleines sont par ailleurs confrontées à une autre menace pour peu qu’elles s’aventurent dans les eaux japonaises. Selon les prévisions, leur population continuera de décliner si les niveaux actuels de prises accidentelles se maintiennent.

Par le passé, la Corée du Sud s’était pourtant montrée ferme à l’encontre de la chasse à la baleine illégale en condamnant les contrevenants à des peines de prison ou à de lourdes amendes.

IFAW s’oppose à toute forme de chasse à la baleine, fût-elle commerciale ou prétendument scientifique, dans la mesure où il s’agit là d’une pratique cruelle et inutile. Il n’existe tout simplement pas de  moyen humain de tuer une baleine.

Fin

Notes aux rédacteurs

IFAW est représenté au Congrès mondial de la nature. Pour plus d’informations ou si vous souhaitez programmer un entretien, merci de contacter Clare Sterling au + 44 (0) 20 7587 6708, sur son téléphone portable au + 44 (0) 7917 507717 ou par courrier électronique à l’adresse suivante:csterling@ifaw.org.

À l’heure actuelle, la Corée du Sud interdit la chasse à la baleine commerciale et scientifique. En revanche, elle autorise la vente de baleines capturées dans ses filets de pêche, sachant qu’une baleine de Minke adulte vaudrait 100 000 $ (env. 80 000 €). Des analyses ADN financées par IFAW et portant sur des produits de consommation à base de baleine en Corée ont permis d’estimer le nombre de cétacés vendus sur une période de cinq ans. Ces recherches ont montré que 827 baleines, soit près du double des chiffres officiels, ont été capturées puis vendues sur le marché durant cette période.

Forte de 962 organisations non gouvernementales nationales et internationales ainsi que de 91 pays membres, l’UICN est le plus grand réseau mondial de conservation de la nature. Le Congrès mondial de la nature 2012 aura lieu du 6 au 15 septembre.

* Lors de la réunion de la CBI, qui s’est tenue en juillet 2012 à Panama, la Corée du Sud a affirmé qu’elle pourrait chasser la baleine en vertu de l’article VIII de la Convention, lequel lui permettrait de fixer ses propres quotas de prises sans s’astreindre à des impératifs de durabilité ou de conservation.

Fin

À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)
Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous surFacebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling (IFAW Royaume Uni)
Contact phone:
+44 (0)20 7587 6708
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Erica Martin, Directrice Internationale de la Communication
Directrice Internationale de la Communication
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Directeur des programmes et des politiques internationales
Directeur des programmes et des politiques internationales
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Sonja Van Tichelen
Directrice régionale Union européenne
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni