La clinique du CLAW prise en otage par les violences en Afrique du Sud

Conseillère spécialiste des animaux de compagnie pour IFAW, Cora Bailey est aussi la fondatrice et la directrice du Projet communautaire pour les animaux (Community Led Animal Welfare, CLAW) à Johannesburg, en Afrique du Sud. Ces dernières semaines, CLAW a été confronté à de violentes manifestations menées par les habitants de la communauté où se situe la clinique. Pour assurer sa propre sécurité ainsi que celle des animaux et du matériel, l’équipe de CLAW a été contrainte de quitter les lieux. --Christina Pretorious, Responsable de la communication d’IFAW Afrique du Sud

La communauté de Durban Roodepoort Deep (DRD), où CLAW a ses locaux, a été le théâtre de violentes manifestations. L’ancienne mine d’or ayant été vendue, ses habitants risquent d’être expulsés de leur domicile. IFAW/Shayne Robinson.

Serait-ce exagéré de décrire l’équipe CLAW comme des « réfugiés » depuis le début de la semaine ? Je n’en suis pas sûre. Ces cinq dernières semaines comptent parmi les plus difficiles que nous ayons vécues en vingt ans d’existence. En janvier, ce que nous craignions depuis des mois est devenu réalité.

La communauté de Durban Roodepoort Deep (DRD), où CLAW a ses locaux, a été le théâtre de violentes manifestations. En effet, l’ancienne mine d’or ayant été vendue, ses habitants risquent d’être expulsés de leur domicile. Ils ont semé la pagaille sur les routes qui entourent notre clinique, mettant le feu à des pneus et à des souches d’arbres, caillassant les voitures et entonnant des slogans de protestation. Un homme a même été tué.

Les manifestants vivent tous illégalement dans des maisons abandonnés et dans un petit hôtel sur le site, pourtant privé. En outre, les « Zama Zamas » (mineurs clandestins) exercent carrément leur activité à ciel ouvert derrière notre clôture, sur la route, tandis que d’autres se livrent une guerre de territoires souterraine et se battent pour la « propriété » du lieu tout en pillant le peu d’or qu’il reste dans les puits des mines abandonnés de la zone.

La majorité de ces personnes sont des réfugiés, la plupart des « Zama Zamas » de la région étant originaires du Zimbabwe, même si certains viennent aussi d’Afrique du Sud. Tous s’accrochent désespérément à la plus humble demeure par peur de perdre leur seul toit à l’approche de l’hiver.

Pendant ce temps, les criminels sont libres de piller tout ce qu’ils veulent. CLAW est d’ailleurs privé d’électricité depuis maintenant plusieurs semaines (tous les câbles électriques de cette zone ont été volés) et dépend d’un générateur acheté avec l’aide précieuse des donateurs d’IFAW. L’approvisionnement en eau potable sur le long terme semblant tout aussi hasardeux, ce qui nous a poussés à installer des réservoirs d’eau.

Pour toutes ces raisons, et sur les conseils des responsables de la sécurité, de la police, des élus et des promoteurs, qui nous ont fait comprendre que l’équipe de CLAW courait un grave danger, nous nous sommes résolus à évacuer la clinique à contrecœur. Le déménagement s’est avéré extrêmement complexe car, outre les problèmes habituels liés à tout déplacement important, à la pluie torrentielle et au fait de devoir transporter des dizaines d’animaux malades, nous nous refusons à abandonner les communautés qui comptent sur nous. IFAW/Shayne Robinson

Nous espérons que cette situation ne sera que temporaire.

En attendant, je remercie chaleureusement l’association Friends of Rescued Animals (FORA) qui nous a prêté des locaux pour notre clinique. S’ils sont relativement proches de nos anciens locaux, ils sont hélas trop loin pour les milliers de personnes qui se rendent à CLAW à pied chaque mois pour faire soigner leurs animaux de compagnie adorés.

Le déménagement s’est avéré extrêmement complexe car, outre les problèmes habituels liés à tout déplacement important, à la pluie torrentielle et au fait de devoir transporter des dizaines d’animaux malades, nous nous refusons à abandonner les communautés qui comptent sur nous.

Nous allons donc installer une clinique mobile temporaire à l’emplacement de notre ancienne clinique pour aider les personnes qui viennent à pied. Ainsi, nous pourrons quitter les lieux rapidement si la situation dégénère et, en attendant, nous continuons à aider les habitants de Bramfischerville, de Sol Plaatjie et de Matholiesville qui se rendent à la clinique à pied.

Nos services habituels se poursuivront normalement dans les nouveaux locaux.

L’un des animaux évacués du CLAW. IFAW/Shayne Robinson

Pour ce qui est des bonnes nouvelles, les promoteurs nous ont promis que nous restions propriétaires de nos locaux d’origine à DRD et que nous pourrions y retourner dès que la situation se serait améliorée – d’ici quelques semaines, avec un peu de chance.

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance envers l’équipe du CLAW, qui a su garder le sourire et le moral malgré le déménagement, l’heure supplémentaire de trajet tous les jours et la terrible incertitude du mois dernier.

Enfin, rien de tout cela n’aurait été possible sans IFAW et ses sympathisants. Les aménagements nécessaires ont été coûteux et complexes, et nous n’y serions pas arrivés sans vous.

Votre soutien a rendu les choses tellement plus simples.

Merci à tous. Nous avons hâte de rentrer chez nous dès que possible.

Cora Bailey 

C’est grâce à votre soutien que des projets comme CLAW voient le jour. Faites un don.

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence