La clinique CLAW au secours de 16 lévriers abandonnés

Greyhounds

Il y a quelques semaines, nous avons reçu un appel à l'aide désespéré de la part de Greyhound Rescue South Africa (association de sauvetage de lévriers en Afrique du Sud). Ils avaient été informés de la situation dramatique d'un groupe de lévriers anglais croisés persan. Leur propriétaire venait de décéder et les membres de sa famille, sans revenus fixes,  rencontraient des difficultés à s'occuper des animaux. Les animaux étaient nourris d'un mélange de chou et de porridge, une alimentation inadéquate pour des chiens. Ils étaient 64, certains sont morts et d'autres ont été donnés avant que Greyhound Rescue South Africa ne soit informée.

Dean Bush, membre de l'association, a pris contact avec la famille qui a accepté de se séparer des chiens. Mais Greyhound Rescue South Africa n'a pas les infrastructures pour s'occuper d'autant d'animaux.

Dean, qui voulait absolument leur venir en aide, a contacté le projet CLAW (Community Led Animal Welfare), financé par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) en Afrique du Sud.

Très vite, nous nous sommes organisés pour faire de la place, déplaçant certains des chiens que nous avions là-bas afin d’ouvrir un enclos pour les lévriers.

Le premier groupe est arrivé à la clinique au coucher du soleil. Dans la nuit tombante, nous avons dû faire au plus vite pour les installer et les examiner rapidement afin de nous assurer qu'aucun d'entre eux ne nécessitait des soins urgents. La plupart des pauvres chiens souffraient d'escarres, certains avaient des tumeurs et deux, des problèmes aux yeux.

En tout, ils étaient 11 et leurs préoccupations principales étaient de manger et de trouver un coin chaud et confortable pour reposer leur corps meurtri. John Marecha, notre homme à tout faire et référent qui vit sur place, a veillé à ce qu'ils reçoivent plusieurs repas en petite quantité tout au long de la soirée afin de s'adapter à leur estomac rétréci. Dans chaque niche, nous avons empilé des couvertures douces, et très vite, de chacune sortaient un long museau et des pattes encore plus longues.

Le lendemain, le Dr Marike Calitz les a examinés et nous a permis de nous assurer qu'il n'y avait pas de pathologies graves, excepté pour les deux chiens avec les problèmes aux yeux.

Une des femelles lurcher avait un glaucome et il a fallu lui enlever l'œil gauche. Elle est désormais avec Shelagh Hahn, une vétérinaire des environs et une consœur de la protection des animaux. Elle a pris en charge tous les frais liés à la chirurgie et aux soins pour la chienne, aujourd'hui en pleine forme.

Apollo, l'autre chien avec des problèmes aux yeux, est malvoyant sûrement suite à cause d’un choc à la tête. Malheureusement, c'est irréversible. C'est devenu un chien très câlin et quand il m'entend, il se précipite à la clôture pour me dire bonjour. Malgré sa mauvaise vue, il se débrouille bien et évite les obstacles avec facilité. Nous espérons du fond du cœur qu'il va être adopté par une bonne famille. Même s'il a des besoins particuliers, il a beaucoup d'amour et de joie à donner.

Nous avons également réussi à négocier avec les propriétaires pour récupérer deux autres lévriers, Prince (un mâle fauve) et Maya (une femelle bringée). Prince avait une escarre étendue et chaude qui nécessitait des soins et Maya avait une patte avant enflée que nous avons soignée à l'aide d'antidouleurs et d'anti-inflammatoires adéquats. Elle a rejoint une famille d'accueil le jour même et se remet doucement, mais sûrement. Sa patte va mieux et elle reprend du poids et de l'assurance jour après jour.

Nous savons qu'il y avait encore d'autres chiens sur place, mais nous n'avons pas pu les voir. En insistant auprès de la famille, nous avons pu en récupérer d'autres. Nous sommes allés en chercher trois autres et les avons ramenés à CLAW, ce qui fait un total de 16 chiens secourus.

Après une publication sur notre page à propos des lévriers, la réaction du public a été impressionnante. Les gens ont eu le cœur brisé par l'état dramatique des chiens et les visiteurs ne cessent d'affluer auprès des lévriers, leur apportant des cadeaux et des friandises. Même la plus timide de la bande, une petite femelle lévrier anglais croisée persan, prend ses marques et commence à nous approcher, ce qui est un vrai progrès par rapport au jour de son arrivée.

C'est vraiment réconfortant pour nous, ils sont tous en train de se remplumer et de se refaire une santé. Leur caractère affectueux et leur côté maladroit se révèlent de plus en plus jour après jour.

Taren Welthagen

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Sauvetage des animaux
Directrice du programme Sauvetage des animaux
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW