La Belgique annonce la destruction prochaine de tout son stock d'ivoire

Lundi, Mars 3, 2014
Bruxelles, Belgique

Ce matin, lors de l'inauguration de la Journée mondiale de la vie sauvage instaurée par les Nations unies, le gouvernement belge a annoncé son intention de détruire la totalité de son stock d'ivoire illégal saisi par les douanes. L'ivoire sera broyé lors d'une cérémonie prévue le 9 avril, en présence de plusieurs dignitaires des États de l'aire de répartition des éléphants, et en collaboration avec IFAW (Fonds international pour la protection des animaux). La vice-Première ministre Laurette Onkelinx a fait cette annonce au Musée des Sciences naturelles de Belgique où le gouvernement célébrait les 30 ans de l'engagement belge au sein de la CITES.

« Il convient de saluer le gouvernement belge pour la fermeté de son opposition publique au trafic d'ivoire et pour sa contribution à la sauvegarde des éléphants menacés dans le monde. Outre qu'il entraîne la mort d'un éléphant toutes les 15 minutes, le commerce illicite de l'ivoire porte atteinte à l'État de droit dans les pays de l'aire de répartition de ces animaux et enrichit les groupes criminels organisés. Nous devons absolument mettre fin au massacre des éléphants », prévient Sonja Van Tichelen, Directrice régionale Union européenne d'IFAW.

Dernier pays en date à annoncer la destruction de ses stocks d'ivoire, la Belgique emboîte ainsi le pas à la France et aux États-Unis, qui ont détruit une partie de leurs stocks depuis novembre 2013, ainsi qu'à la Chine, le plus gros consommateur d'ivoire au monde, qui en a détruit 6,2 tonnes le 6 janvier dernier.

Cette décision du gouvernement belge intervient seulement deux semaines après le Sommet international sur le trafic d'espèces sauvages de Londres au cours duquel les dirigeants de près de cinquante pays se sont rassemblés en vue de mener une action commune contre le trafic d'espèces sauvages.

Les saisies d'ivoire de contrebande dans le monde ne cessent de se multiplier : 24,3 tonnes en 2011, 30 tonnes en 2012 et 41,5 tonnes en 2013.

Dans le cadre d'une initiative internationale visant à renforcer la capacité de lutte contre ce trafic, IFAW forme les forces de l'ordre à la prévention du commerce illicite d'espèces sauvages dans de nombreux pays d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Océanie et des Caraïbes. L'association a récemment signé un mémorandum d'entente avec INTERPOL, le premier jamais signé avec une ONG par le Programme sur la criminalité environnementale d'INTERPOL. Depuis 2005, IFAW et INTERPOL ont collaboré sur de nombreux projets, notamment en 2012 dans le cadre de l'opération internationale de lutte contre le trafic d'ivoire la plus importante jamais réalisée.

FIN

Notes aux rédacteurs:

Les chiffres du trafic d'ivoire :

  • 36 500 éléphants tués, en moyenne, chaque année
  • 1100 éléphants tués par jour
  • 1 éléphant tué toutes les 15 minutes

Les dernières destructions d'ivoire :

  • États-Unis (novembre 2013) : 6 tonnes, soit 18 kg d'ivoire/million d'habitants
  • Chine (janvier 2014) : 6,1 tonnes, soit 4 kg d'ivoire/million d'habitants
  • France (6 février 2014) : 3 tonnes, soit 45 kg d'ivoire/million d'habitants
  • Belgique (9 avril 2014) : données définitives le 9 avril

 

La vidéo en français est à visionner ici. Le rapport La nature du crime peut être téléchargé ici. Par ailleurs, des photos et vidéos de qualité professionnelle peuvent être téléchargées après enregistrement sur www.ifawimages.com

 

Post a comment

Contact presse

Adrian Hiel (IFAW UE)
Contact phone:
+32 0473.86.34.61
Contact email:
Jan Eyckmans (Gouvernement belge- NL)
Contact phone:
+32 0495.25.47.24
Contact email:
Joëlle Smeets (Gouvernement belge - FR)
Contact phone:
+32 0474.49.84.41
Contact email: