L’histoire est en marche : trois nouveaux bébés rhinocéros repérés en Inde par un vétérinaire aux anges

Jamuna et son bébé © IFAW-WTI/O.BasumataryCet article rédigé par le Dr. Bhaskar Choudhury, vétérinaire, nous a été envoyé par Shrestha Sheren, responsable de la communication. Tous deux sont membres du partenariat Fonds international pour la protection des animaux – Wildlife Trust of India.

Bihu, le nouvel an traditionnel assamais qui tombait cette année en avril, a été un moment à la fois triste et heureux pour nous à Manas. En effet, nous étions encore sous le choc du deuxième massacre de rhinocéros perpétré par les braconniers dans le parc naturel quand nous avons appris la survenue d’un évènement que nous attendions depuis des années : Ganga avait mis bas.

Avant de poursuivre, je me dois de vous en dire un peu plus sur Ganga. Cette femelle rhinocéros avait été secourue en 2004 par le département des forêts et IFAW-WTI, durant les inondations annuelles qui ont touché le parc national de Kaziranga.

Une autre femelle nommée Jamuna avait également été sauvée à la même période. Toutes deux avaient été recueillies et soignées dans notre Centre de sauvetage pour les animaux sauvages près de Kaziranga. Trois ans plus tard, lorsqu’elles étaient suffisamment âgées, elles avaient été réintroduites dans le parc national de Manas.

Mais la première femelle rhinocéros à avoir été sauvée fut Mainao. Cet épisode remonte à 2002 et, comme Ganga à son arrivée au centre, elle était traumatisée et blessée. Elle n’avait que quelques semaines lorsqu’on l’a trouvée prise dans des branches d’arbre fourchues pendant les inondations.

Mainao, Ganga et Jamuna sont ainsi les tout premiers rhinocéros élevés par l’homme à avoir été remis en liberté dans la nature en Inde.

Nous étions bien sûr très fiers. Pas seulement parce qu’il s’agissait pour nous d’une réussite, mais aussi et surtout parce que ces jeunes animaux arrachés à leur habitat naturel ont finalement pu regagner le monde auquel ils appartiennent.

Quand nous avons appris que l’une d’entre elles était devenue mère, nous étions donc transportés de joie.

L’histoire était en marche : le premier rhinocéros réintroduit avait mis au monde un petit dans son habitat naturel en Inde.

Avec cette naissance, c’est près de dix ans de travail acharné qui a fini par porter ses fruits.

Les célébrations sont allées bon train à Manas et le bébé de Ganga, qui s’est avéré être une fille, a été baptisé « Dharati », ce qui signifie « terre ».

Un peu moins d’un mois plus tard, nous étions à peine remis des émotions suscitées par la naissance miraculeuse de Dharati quand nous avons reçu une autre nouvelle inespérée : Mainao était mère elle aussi ! Qu’une femelle rhinocéros réhabilitée ait pu donner naissance à un petit à l’état sauvage était déjà incroyable, mais deux, c’était fabuleux !

Cette fois-ci, ce n’est plus l’euphorie mais la nostalgie qui nous a envahis.

En tant que premier rhinocéros sauvé en 2002, l’année même de la création du centre de sauvetage géré par IFAW-WTI, Mainao tient une place à part dans nos cœurs. Nous en étions tous à nos débuts à cette époque… en tout cas moi je l’étais ! Ce petit animal de deux semaines avait été accueilli et avait reçu l’amour de tous les vétérinaires et soigneurs comme s’il s’agissait de leur premier enfant, une petite fille délicate et fragile dont on s’occupe avec beaucoup de précautions !

Maintenant, c’était elle qui était mère, responsable à son tour d’une nouvelle vie.

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre et les discussions sur les implications de cette naissance n’en finissaient plus. Mère Nature devait probablement rire de notre enthousiasme, à nous voir sauter de joie comme des enfants. Mais ça n’était pas fini, une troisième cigogne est venue nous rendre visite un mois plus tard.

Après avoir disparu pendant deux jours, Jamuna a été aperçue avec un bébé à ses côtés !

Avec ces trois naissances survenues en milieu naturel, nous avons obtenu la preuve qu’il nous manquait pour pouvoir affirmer que les rhinocéros orphelins n’ont pas besoin que l’on s’occupe d’eux toute leur vie, qu’ils peuvent retourner à l’état sauvage et que nous pouvons les réintroduire dans leur habitat d’origine.

Ces trois magnifiques petits nés dans la nature étaient la preuve irréfutable que chaque nuit blanche passée à s’inquiéter pour elles, chaque goutte de sueur versée pour les sauver en valaient la peine. C’est un sentiment irrépressible de joie mêlée de fierté qui vous envahit quand vous les voyez évoluer dans leur environnement.

L’histoire avait commencé par le sauvetage d’un animal en 2002. En 2006, elle s’est transformée en un programme bien plus vaste : contribuer à sauver l'espèce. En effet, ces rhinocéros transférés à Manas ont permis d’initier la réintroduction de cette espèce qui avait totalement disparu de la région il y a 10 ans environ.

En plus des cinq rhinocéros élevés par l’homme dans notre centre de sauvetage, des rhinocéros sauvages ont été transférés à Manas et peuplent maintenant le parc.

C’est pour moi un véritable privilège que d’avoir participé à de telles entreprises ces dix dernières années. J’ai pu vivre des instants précieux et miraculeux.

Merci aux donateurs du monde entier, sans qui tout cela n’aurait pas été possible.

Bhaskar Choudhury

Faites un don pour nous aider à sauver les populations de rhinocéros en Inde.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW