L’heure est venue de saborder juridiquement le « navire de la honte »

Jeudi, Août 22, 2013
Le Cap, Afrique du Sud

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a qualifié d’« infamie des temps modernes » le projet d’expédier vers l’île Maurice des animaux vivants en provenance d’Afrique du Sud.

« IFAW soutient les initiatives d’organisations comme le Conseil national des SPCA d’Afrique du Sud visant à saborder par voie légale le ‘navire de la honte’, à bord duquel pas moins de 5 000 bovins doivent rejoindre l’île Maurice pour y être massacrés », déclare Jason Bell, Directeur régional d’IFAW pour l’Afrique australe.

« Rien ne justifie de faire subir à ces animaux ce voyage insoutenable. Pour peu que la mer soit agitée, c’est plusieurs jours de voyage difficile et de mal des transports qui les attendent, sans parler du manque probable de nourriture et d’eau ainsi que de l’absence de soins vétérinaires adéquats. »

 « Nous n’en sommes plus aux débuts de la navigation, où il paraissait normal d’expédier ainsi des troupeaux de bétail vivant. Aujourd’hui, d’autres possibilités existent, et si l’île Maurice a besoin de viande, rien ne l’empêche de l’importer surgelée plutôt que d’imposer pareil traitement aux animaux », s’insurge M. Bell.

L’étude de la demande visant à empêcher cette expédition, déposée avant-hier par la NSPCA et d’autres organisations, a été remise hier et doit être examinée par la Haute Cour de Grahamstown. Cette requête a par ailleurs été soumise au Ministère de l’Agriculture, des forêts et de la pêche (DAFF) ainsi qu’à d’autres instances.

Le navire est censé mouiller dans le port d’East London afin d’y charger les animaux avant de repartir à la fin du mois vers Port Louis, sur l’île Maurice.

Post a comment