L’élan international pour fermer les marchés d’ivoire donne une bonne raison de célébrer la Journée mondiale des éléphants

L’élan international pour fermer les marchés d’ivoire donne une bonne raison de
Vendredi, 11 Août, 2017
Le Cap, Afrique du Sud

Ce samedi, nous serons des millions à rendre hommage au plus grand mammifère terrestre: l’éléphant.

 « En cette Journée mondiale des éléphants, nous pouvons saluer l’élan international qui vise à fermer tous les marchés d’ivoire,  preuve que la sensibilisation et l’action conduisent indéniablement au changement. Mais nous devons toutefois maintenir la pression pour faire cesser le massacre et mettre fin au commerce une bonne fois pour toutes. Partout où il a lieu, le commerce de l’ivoire menace les éléphants du monde entier, » a déclaré Grace Ge Gabriel, directrice régionale Asie d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org).

Alors que le braconnage tue pas moins de 20 000 éléphants par an pour leur ivoire, IFAW lutte pour interdire purement et simplement le commerce d’ivoire dans le monde, faire fermer tous les marchés domestiques d’ivoire et détruire les stocks d’ivoire.

Rien que cette semaine, eBay a fait part de son engagement auprès d’IFAW pour prôner l’adoption de lois condamnant le trafic d’espèces sauvages. Cette annonce s’ajoute au palmarès des dernières avancées encourageantes en la matière. En effet, la Chine a annoncé qu’elle fermerait tous ses marchés d’ivoire d’ici la fin de l’année 2017, les États-Unis ont instauré une interdiction quasi-totale du commerce d’ivoire en 2016, l’Australie et l’Union européenne ont demandé l’interdiction de la vente d’ivoire, le Royaume-Uni a appelé ses citoyens à confier tous leurs objets en ivoire pour les détruire et plusieurs pays, dont tout récemment les États-Unis, ont détruit leurs stocks d’ivoire confisqué.

Grace Ge Gabriel a également déclaré que l’augmentation du commerce d’ivoire ces dix dernières années représentait une menace de plus en plus pesante pour la survie de l’espèce puisque plus de 100 000 éléphants ont été tués pour alimenter le trafic entre 2010 et 2012, au moins 13 cargaisons d’ivoire de contrebande ont été saisies en 2011, de plus de 800 kg chacune, et les populations d’éléphants de forêt ont décliné de 62 pourcent sous l’effet du braconnage.

 « Pour mettre un terme au braconnage des éléphants, nous devons briser un à un tous les chaînons du commerce, de l’offre à la demande, » a-t-elle ajouté.

IFAW coopère avec des organisations internationales comme INTERPOL et les agences des forces de l’ordre nationales pour lutter contre la criminalité envers les espèces sauvages et l’environnement. En partenariat avec le Kenya Wildlife Service (KWS), IFAW a lancé un projet pilote au Kenya baptisé tenBoma, qui s’appuie sur les nouvelles technologies de l’information pour aider les rangers et les forces de l’ordre à intercepter les braconniers avant qu’ils ne sévissent. Dans les pays consommateurs comme la Chine, IFAW mène des campagnes de sensibilisation auprès du public pour dissuader les consommateurs d’acheter des produits dérivés de la faune sauvage et forme les forces de l’ordre à détecter les produits issus du trafic d’espèces sauvages.

                                                     

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats.

IFAW lutte tout particulièrement contre le trafic mondial d’animaux sauvages qui menace la biodiversité en menant vers une disparition définitive de nombreuses espèces déjà menacées et peut aussi faciliter l’expansion et la transmission de maladies infectieuses aux animaux domestiques comme aux êtres humains. IFAW déploie des actions conçues pour maximiser l’impact des actions policières dans ce domaine.

Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius, IFAW Afrique australe
Contact phone:
+27 82 330 2558
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW