Journal de Bali : s'occuper des chiens, où qu'ils soient

Janice Girardi, de l'Association de protection des animaux de Bali (BAWA) soutenue par IFAW, nous raconte un événement survenu récemment dans le cadre de son travail quotidien auprès des chiens errants à Bali.

"She was quite scared for the first few minutes, but then she quieted down very quickly.""C'était un jeudi, le lendemain de Galungan, et les animaux malades et abandonnés qui erraient dans les rues semblaient plus nombreux que de coutume. Galungan étant une fête balinaise durant laquelle personne ne travaille pendant trois jours. Ainsi, bon nombre de chiens se sont retrouvés abandonnés par leur maîtres partis faire la fête.

Chaque matin et chaque soir, la BAWA apporte de la nourriture aux chiens errants affamés, mais le lendemain de Galungan, ceux que nous avons retrouvés mouraient littéralement de faim. Les animaux qui souffraient de la gale démodectique et que nous avions soignés dans la rue en dissimulant des médicaments dans leur nourriture étaient dans un état plus grave qu'ils ne l'avaient été, d'après mon souvenir, ne serait-ce qu'une semaine ou deux auparavant. Selon moi, c'est parce qu'ils ont été privés de nourriture pendant plusieurs jours, ce qui les a affaiblis et rendus plus vulnérables aux mites responsables de la gale.

Plus tard, tandis que je circulais à proximité du marché local de Pejeng, j'ai aperçu un petit chiot femelle qui devait avoir dans les 3 mois. Je me suis immédiatement arrêtée pour aller voir ce qu'il était possible de faire. J'ai constaté en l'observant de plus près que l'animal présentait une peau rouge sans pelage et les symptômes de la gale, ce qui ne laissait aucun doute sur la gravité de son état. Tout le pelage de sa gueule avait disparu et elle se grattait constamment. Elle vivait seule sous un trottoir, dans les caniveaux.

J'ose à peine imaginer ce qui serait arrivé à ce pauvre chiot s'il avait plu. Le caniveau se serait rempli d'eau, inondant ainsi le refuge de fortune de l'animal. Il m'a fallu environ 30 minutes pour la faire sortir en l'appâtant avec de la nourriture, tout en essayant de maintenir les autres chiens à distance. Ce stratagème ne m'ayant toutefois pas suffi pour l'attraper, j'ai dû appeler un collègue en renfort. Une heure plus tard, nous sommes parvenus à recueillir ce pauvre chiot dans une serviette. Apeurée les premières minutes, elle s'est ensuite très vite calmée. L'animal était manifestement très malade et je l'ai rapidement amené au bureau, après quoi notre équipe l'a transféré à la clinique de la BAWA.

Entre le moment où j'ai nourri les chiens et celui où j'ai trouvé ce chiot, je suis également tombée sur cinq chiens adultes souffrant tous de cas très graves de gale démodectique. Je leur ai donné à tous des comprimés afin de purger leur organisme des parasites internes.

À Bali, un remède aussi élémentaire qu'un vermifuge peut suffire à sauver la vie de nombreux chiens errants. Sans ce traitement, leur organisme risque de se retrouver envahi par les parasites, les empêchant ainsi d'ingérer les rares nutriments qu'ils trouvent en furetant à la recherche de nourriture. La BAWA nourrit régulièrement les chiens errants, non seulement pour leur remplir le ventre, mais également parce que cela constitue une solution simple et indispensable pour traiter les chiens contre les parasites internes et externes qui risquent de les rendre malades et de les faire souffrir."

--JG

Il est parfois nécessaire de transporter les chiens comme le petit chiot du marché de Pejeng à la clinique de la BAWA, car c'est le seul moyen de s'assurer qu'ils recevront les soins dont ils ont besoin et qu'ils pourront retrouver une famille d'accueil. Toutefois, si la clinique de la BAWA fait de son mieux pour s'occuper des chiens de Bali où qu'ils soient, il lui est malheureusement impossible de s'occuper à elle seule des centaines de milliers de chiens errant sur l'île.

--HL

Commentaires: 1

 
Anonyme
2 years ago

Merci à cette douce jeune fille qui s'occupe avec courage de tous ces petits compgnons .....
qui parfois appartiennent à des gens irresponsables ou abandonnés ! mais tout çà coûte très
cher, il faut l'aider financièrement par l'intermédiaire de I.F.A.W. qui fait énormement pour tous les animaux du Monde - S.V.P. AIDEZ-LES - les soins ne se font pas gratuitement, il faut des donnateurs (dont je fais partie) - chaque soin et médicament peuvent sauver un
ANIMAL, Notre A M I - Cordialement à tous

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence