Islande : début de la saison de chasse à la baleine de Minke

Islande : début de la saison de chasse à la baleine de Minke
Mardi, 26 Avril, 2016
Londres

Les baleiniers islandais ont récemment levé l’ancre, marquant le début de la saison de la chasse à la baleine de Minke en Islande. D’après les media islandais, une première baleine aurait déjà été abattue.

Pour l’instant, les quotas de chasse que l’Islande s’octroie cette année n’ont pas été publiés. L’année dernière, l’Islande avait permis aux baleiniers de harponner 239 baleines de Minke, mais ceux-ci n’en avaient tué que 29. Le même quota avait été décidé pour l’année précédente, mais seulement 24 baleines de Minke, soit 10 % du maximum fixé, avaient été abattues.

La baie de Faxaflói, qui borde Reykjavik, est une zone propice à l’observation des baleines, et donc aussi à la chasse. Ainsi, la quasi-totalité des prises a lieu dans cette baie, dont 80 % juste à la limite de la zone d’observation, ce qui signifie que les baleines de Minke les plus « curieuses », celles que les touristes peuvent fréquemment apercevoir, sont aussi celles qui sont tuées.

IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux) exhorte le gouvernement islandais à agrandir son sanctuaire baleinier à la baie de Faxaflói. La municipalité de Reykjavik avait déjà émis une résolution non partisane demandant au ministre de la Pêche de prendre les mesures nécessaires à ce sujet.

Patrick Ramage, Directeur du programme Baleines d’IFAW, déclare : « C’est encourageant de voir qu’un nombre croissant de responsables politiques islandais privilégient l’observation des baleines à la chasse et reconnaissent que cette activité est meilleure à la fois pour les baleines et pour l’économie islandaise. La demande intérieure de viande de baleine est en déclin, le secteur de l’observation des baleines est en plein essor : c’est le moment de mettre fin à cette pratique cruelle, inutile et dépassée qu’est la chasse à la baleine. »

Il n’y aura pas de chasse au rorqual commun cette année en Islande, car le seul chasseur de baleines du pays, Kristjan Loftsson, a annoncé à la presse islandaise en février qu’il ne chasserait pas de rorquals communs en 2016 en raison de problèmes d’exportation de la viande de baleine sur le marché japonais. L’année dernière, son entreprise, Hvalur hf, avait tué 155 rorquals communs, la deuxième plus grande espèce, qui s’avère être menacée d’extinction.

IFAW travaille en étroite collaboration avec les agences d’observation des baleines et avec le secteur touristique islandais afin de promouvoir l’observation responsable des baleines comme alternative pacifique et rentable à la chasse.

L’observation des baleines est l’une des principales attractions touristiques en Islande. Elle attire environ 200 000 touristes et génère quelque 14 millions d’euros chaque année, prouvant ainsi que les baleines sont bien plus bénéfiques à l’économie islandaise lorsqu’elles sont en vie.

Un sondage Gallup commandé par IFAW en octobre 2013 révèle que 3 % seulement des Islandais affirment manger régulièrement de la viande de baleine, et que plus de 82 % d’entre eux n’y ont jamais goûté.

En partenariat avec Icewhale, une coalition d’opérateurs islandais d’observation des baleines, IFAW cherche à sensibiliser les touristes aux réalités de la chasse à la baleine via la campagne « Venez à notre rencontre, ne nous mangez pas ». Le pourcentage de touristes ayant goûté de la viande de baleine en Islande a été divisé par deux entre 2009 et 2014, passant de 40 % à 18 %, et cette tendance devrait se poursuivre.

Plus de la moitié des restaurants du centre-ville de Reykjavik se sont par ailleurs engagés à ne plus servir de viande de baleine. IFAW mise sur la réduction de la demande en viande de baleine créée par le tourisme et de la disponibilité de la viande dans les restaurants pour protéger les baleines de Minke.

IFAW s’oppose à toute forme de chasse commerciale à la baleine pour la bonne raison qu’il n’existe aucun moyen de tuer une baleine sans cruauté.

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling (IFAW UK)
Contact phone:
+44 (0)20 7587 6708
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Erica Martin, Directrice Internationale de la Communication
Directrice Internationale de la Communication (2004-2017)
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Vice-président pour la conservation et la protection animale
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Sonja Van Tichelen, Vice-présidente des Opérations internationales
Vice-présidente des Opérations internationales
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage