Il y a peut-être de l'espoir pour les éléphants en Chine

Qi Zhang (« Sabrina »), et l'auteure devant l'Académie des sciences de Chine.

Le 22 juin à Pékin, le Dr Joyce Poole, biologiste réputée, a conduit son auditoire chinois dans le monde émotionnel et comportemental des éléphants d’Afrique, lors d'une conférence publique organisée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) et l'Académie des sciences de Chine (CAS). 

Le Dr Poole est l'éthologue la plus reconnue dans le monde, spécialiste de la conservation et ardente défenseure des éléphants. Elle est la cofondatrice de l'organisation ElephantVoices, dont l'objectif est de susciter un sentiment d'émerveillement face à l'intelligence, à la complexité et aux différentes voix des éléphants, et de leur assurer un avenir plus paisible par la conservation, la recherche et le partage des connaissances sur ces êtres majestueux. C'était un plaisir de l'accueillir pour cet évènement, et je suis heureuse de publier cet article du Dr Poole qui nous fait partager son ressenti sur cette conférence. --GGG

Je suis sur un vol pour rentrer en Europe, réfléchissant à ma première visite en Chine. Ce voyage a duré 10 jours, et j'ai passé les quatre derniers jours à Pékin, confiée aux bons soins d'IFAW et surtout de Qi Zhang (« Sabrina »).

Lorsque j'ai rencontré Grace Ge Gabriel, Directrice du bureau d'IFAW en Chine, mi-mai à New York, nous avions réfléchi à ma visite. Nous avions prévu que je donnerais une conférence sur les éléphants et la crise du braconnage, et qu'ils contacteraient quelques médias.

Avant mon arrivée, j'avais souvent été en contact avec Sabrina par mail. Elle m'avait demandé d'envoyer plusieurs photos de moi à différentes étapes de ma vie, ainsi que quelques histoires. J'ai pensé qu'elle devait les vouloir pour les médias, et je les lui ai envoyées un petit peu au hasard. Elle m'a adressé d'autres questions, auxquelles j'ai répondu du mieux que j'ai pu, mais je n'avais pas vraiment le temps de lui demander ce qu'elle avait prévu, car j'avais quatre conférences à préparer pour la Chine, la conférence IFAW venant en dernier.

Je dois dire que rien ne m'avait préparée à l'expérience que j'ai vécue à Pékin aux côtés d'IFAW. Sabrina, qui a la moitié de mon âge, veillait sur moi comme une mère poule, me montrant toutes les curiosités de la région, m'emmenant dîner, me conduisant d'interview en interview, me tenant la main pour traverser les rues très passantes, me nourrissant et veillant à ce que je m'hydrate suffisamment.

La conférence a eu lieu le dernier jour de mon voyage, le samedi 22 juin à 14 h, dans la bibliothèque de l'Académie des sciences de Chine. Nous sommes arrivées à midi, à temps pour discuter avec l'interprète des concepts compliqués que je pourrais aborder et pour vérifier le système de sonorisation.

Imaginez quelle a été ma surprise quand nous nous sommes approchées de l'académie et que j'ai vu, solidement attachée sur le côté du bâtiment, une gigantesque affiche – elle faisait peut-être 7 mètres de haut sur 20 mètres de long – annonçant la conférence, avec des photos d'éléphants et de moi !

Tandis que je discutais avec l'interprète dans une salle voisine, l'air a soudain commencé à vibrer au son de « Ele-Beats ». Sabrina l'avait trouvé sur notre site Internet et l'avait téléchargé pour que les personnes l'entendent à leur arrivée.

Il n'était absolument pas nécessaire de vérifier le système de sonorisation, les haut-parleurs convenaient parfaitement aux basses fréquences des grondements d'éléphants !

Je suis alors entrée dans l'auditorium de 300 places où une deuxième surprise m'attendait. L'écran était gigantesque : il s'étendait sur toute la largeur de la pièce, et Sabrina et l'équipe d'IFAW avaient réalisé un montage avec un diaporama d'éléphants et des photos de ma propre histoire. J'étais stupéfaite !

Alors que « Ele-Beats » repassait encore et encore (et encore !), l'auditorium s'est peu à peu rempli de parents et de jeunes enfants, d'élèves d'écoles primaires et secondaires, d'enseignants, de scientifiques, de professeurs et de membres de la presse. Eline, l'assistante de Li Bingbing que j'avais hâte de rencontrer, était également présente. Vint alors le moment de parler à cette foule enthousiaste.

Grace avait ensuite prévu un débat et du temps pour les questions-réponses. Une fois mon exposé terminé, Grace, Jie Yu de l'organisation The Nature Conservancy (qui a coparrainé la conférence avec IFAW) et Yue Zhang, la présentatrice de CCTV (que l'on m'a présentée comme la Oprah Winfrey chinoise, et j'ai vite compris pourquoi !) m'ont rejointe sur scène.

Yue Zhang parla avec passion des éléphants et des autres animaux, et fit un travail fantastique en canalisant les questions et en gardant le débat animé.

La Chine me réservait une nouvelle surprise avec ce jeu de questions-réponses qui a duré près d'une heure. J'étais complètement époustouflée par le niveau des questions de l'auditoire, posées à la fois par des jeunes et par des personnes plus âgées, par des profanes et par des professionnels. J'ai donné plusieurs conférences, mais ce public a été de loin le plus intelligent et le plus compatissant avec lequel j'ai eu le plaisir d'échanger.

Je suis allée en Chine sans trop savoir à quoi m'attendre, désespérée par l'horreur du braconnage et le rôle déterminant de la Chine dans la consommation d'ivoire, confirmé par des faits et des chiffres provenant de sources sûres. Après avoir rencontré tant de personnes intéressées, ouvertes sur le monde, tournées vers l'avenir et qui se soucient vraiment de leur planète, je suis repartie plus optimiste.

Le travail consistant à apprendre au peuple chinois le lien entre l'ivoire et le braconnage a commencé, et j'ose espérer que la Chine ouvrira la marche pour changer radicalement le sort des éléphants.

Joyce Poole, codirectrice d'ElephantVoices

Pour plus d’informations sur les actions d'IFAW pour réduire le commerce des produits tirés des animaux sauvages, cliquez ici.

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW