IFAW participe à une nouvelle étude scientifique sur les requins, les raies et les chimères

Un requin soyeux dans le golfe du Mexique. On le trouve également dans les mers entourant la péninsule arabique (Arabian Seas Region - ASR).

Les populations de requins et de raies ont été décimées dans le monde entier par une surexploitation majeure. En tant que grands prédateurs des milieux marins, ils ont un rôle écologique vital à jouer et doivent donc être protégés. Ils participent notamment à préserver la santé des océans et les ressources de pêche, pour les générations futures, mais aussi pour le bien-être des nombreuses communautés de pêcheurs.

Il est crucial de disposer de données scientifiques exactes afin de poser les bases des plans de conservation ainsi que des politiques et des mesures de gestion qui assureront que des initiatives appropriées sont prises pour protéger les espèces menacées de requins.

En février 2017, un atelier a été mené à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis, afin de créer une Liste rouge régionale. L'objectif était d'identifier les chondrichtyens (poissons cartilagineux) qui sont menacés d'extinction dans les eaux de la région. À l'issue de cet atelier, une étude scientifique (ci-dessous) a présenté les résultats suivants : la zone ASR contient 184 espèces de requins, raies et chimères. Sur ces 184 espèces, 153 ont été étudiées dans le cadre de la Liste rouge établie lors de l'atelier qui se concentrait sur les zones géographiques suivantes : la mer Rouge, le golfe d'Aden, la mer d'Arabie, la mer d'Oman et le golfe Persique. Dans cette zone se trouvent les pays les plus impliqués dans la pêche des chondrichtyens comme l'Inde et le Pakistan.

L'étude montre que 50,9 % (87 espèces) des 153 espèces étudiées sont menacées au sein de l'ASR. 9,2 % sont gravement menacés, 3 espèces n'ont plus été vues dans la zone depuis au moins trois décennies, 22,2 % sont menacés, 19,6 % sont vulnérables, 17,6 % sont quasi menacés, 12,4 % sont moins concernés et les données sont insuffisantes pour 19 % d'entre elles. L'ASR abrite certaines populations de chondrichtyens parmi les plus menacées au monde.

Le Fonds international pour la protection des animaux a été l'une des cinq organisations soutenant cet atelier et la préparation de cette étude. Les autres organisations étaient l'agence environnementale d'Abou Dabi, le Groupe des spécialistes des requins de la Commission de la sauvegarde des espèces (SSC), la fondation Save our Seas et le CMS-SHARKS MoU.

Dr Akram Darwich 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique