IFAW invite les gouvernements à s'allier à INTERPOL et aux ONG pour endiguer la criminalité faunique

Mercredi, Novembre 6, 2013
Nairobi, Kenya

Des centaines de délégués ministériels se sont réunis aujourd'hui dans le cadre de la Conférence internationale pour le respect et l'application du droit de l'environnement (Environmental Compliance and Enforcement Conference, ECEC) organisée conjointement par INTERPOL et le PNUE. L'objectif : définir des stratégies communes pour endiguer la menace croissante de la criminalité liée à l'environnement.

Lors de la session « solutions et impact », Azzedines Downes, Directeur général du Fonds international pour la protection des animaux, a appelé les dirigeants nationaux à s'engager au plus haut niveau pour mettre sur pied des groupes nationaux d'action pour la sécurité environnementale (National Environmental Security Task Forces, NEST), une initiative promue par INTERPOL. M. Downes a également enjoint les gouvernements à s'associer aux ONG telles qu'IFAW, dont les sympathisants sont prêts à soutenir les opérations de police qui ont un réel impact sur la criminalité faunique.

« Toute proposition avancée pour résoudre cette crise doit être réaliste et tenir compte des priorités propres à chaque État. Un projet de lutte contre le trafic d'espèces sauvages qui ponctionnerait les fonds dédiés aux programmes sociaux n'a tout simplement aucune chance d'aboutir. Pour qu'elles soient efficaces, les mesures choisies doivent être applicables immédiatement à l'échelle nationale », explique M. Downes.

« Les citoyens du monde entier s'indignent aujourd'hui devant ces réseaux criminels organisés qui sacrifient les éléphants, les rhinocéros, les tigres et d'autres espèces sauvages sur l'autel du profit. Les États de l'aire de répartition de ces animaux sont disposés à mettre en œuvre des initiatives transfrontalières, mais ils ne sont pas seuls dans la bataille : nos sympathisants, répartis dans le monde entier, sont eux aussi bien décidés à se mobiliser pour financer de tels projets. »

Créé il y a à peine trois ans, le programme INTERPOL de lutte contre la criminalité environnementale n'aurait pas pu voir le jour sans les financements apportés il y a une dizaine d'années par IFAW et d'autres ONG exigeant que des mesures plus coercitives soient prises pour enrayer la criminalité liée aux espèces sauvages.

Aujourd'hui, IFAW soutient le projet WISDOM d'INTERPOL, un programme dédié à la lutte contre le trafic d'ivoire et le braconnage des éléphants et des rhinocéros en Afrique. Plus tôt cette année, IFAW et INTERPOL se sont associés dans le cadre de l'opération WENDI, qui a duré cinq mois en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest, et notamment en République centrafricaine, en République du Congo, en Côte d'ivoire, au Libéria et en Guinée. Cette année encore, IFAW et INTERPOL ont collaboré avec les services de forces de l'ordre de neuf pays européens dans le cadre du projet WEB sur le trafic d'espèces sauvages en ligne, qui a débouché sur six enquêtes nationales et trois enquêtes transnationales.

M. Downes s'est dit impatient de voir apparaître de nouveaux NEST à la suite de cette conférence et a exprimé son enthousiasme à l'idée que de plus en plus de pays coopèrent avec INTERPOL et les ONG. Les autorités nationales pourront ainsi s'appuyer sur des réseaux de répression internationaux et disposer de l'expertise, de la formation, de l'équipement et des financements nécessaires pour démanteler efficacement les groupes criminels qui s'attaquent à la faune sauvage.

Note aux rédacteurs

Des photos de qualité professionnelle sont disponibles au téléchargement ici.

Une sélection de vidéos de qualité professionnelle sur le trafic des espèces sauvages peut être téléchargée ici.

Le rapport La nature du crime, sur la menace que le commerce illicite d'espèces sauvages fait peser sur la sécurité nationale et mondiale, est disponible en cliquant ici.

Post a comment

Contact presse

Jacqueline Nyagah (Communications Manager (IFAW, East Africa))
Contact phone:
+254 (20) 8072197/2406708
Contact portable :
+254 722 607 640
Contact email: