Focus sur le Malawi : sauver le Parc national de Liwonde, un poisson après l'autre

Le parc national de Liwonde est l'un des joyaux méconnus d'Afrique. Niché au cœur du Malawi, petit pays surtout connu des Occidentaux parce que la pop star Madonna y a adopté deux de ses enfants, Liwonde est l'un des principaux sites de biodiversité d'Afrique australe.

Et il est menacé.

Des braconniers pêchent dans la Shire au cœur du parc national de Liwonde. © IFAWLes animaux du parc – des centaines d'éléphants, de rhinocéros, d'hippopotames, de mammifères et plus de 600 espèces d'oiseaux – luttent chaque jour pour accéder à la nourriture, à l'eau et aux pâturages, au milieu des communautés humaines denses qui entourent Liwonde.

Le braconnage commercial menace la survie des espèces les plus rares, et la pêche illégale dans la Shire, la rivière qui abrite les jeunes poissons-chats et brèmes, a réduit les effectifs de ces espèces en amont, dans le lac Malawi, ce qui affecte l'industrie de la pêche et réduit la disponibilité d'une source cruciale de protéines pour les communautés locales.

Ce week-end, je me suis joint à l'Honorable Rachel Mazombwe-Zulu, ministre du Tourisme, de la Faune sauvage et de la Culture du Malawi, à M. Brighton Kumchedwa, directeur par intérim du département des Parcs nationaux et de la Faune sauvage, et au Dr Peter Woeste, ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne, pour assister à la cérémonie d'inauguration de la ferme piscicole communautaire de Chikolongo, voisine de la limite occidentale du parc national de Liwonde. 

Le chantier de construction de la ferme piscicole de Chikolongo. © IFAW

La communauté de Chikolongo, qui a bâti cette ferme, était présente en force : des centaines de personnes sont venues célébrer ce projet qui leur ouvre, ainsi qu'à leurs familles, des perspectives économiques à long terme.

La ferme piscicole communautaire de Chikolongo est un projet important visant à générer des moyens de subsistance alternatifs dans le cadre du programme de conservation du parc national de Liwonde. Ce programme, pour lequel IFAW s'associe au département des Parcs nationaux et de la faune sauvage du Malawi (DNPW), accorde une place capitale aux actions communautaires. Si l'on veut que le parc national de Liwonde reste un havre de paix pour la faune sauvage, il faut trouver des moyens d'assurer la prospérité des communautés qui entourent son territoire.

Vous vous demandez  peut-être quelle aide ce projet apportera. Voici la situation : la rivière qui traverse le parc national de Liwonde est une ligne vitale pour les animaux comme pour les humains. Quand je dis « vitale », ce n'est pas un effet de style, je le pense au sens littéral. 

Des femmes et des enfants du voisinage viennent chercher de l’eau dans la Shire. © IFAW

Des gens vivent le long des limites du parc et y pénètrent pour chasser et pêcher illégalement, et pour chercher de l'eau. Il leur arrive de mourir dans le parc, souvent victimes des éléphants, et encore plus souvent des crocodiles. Tous savent qu'il y aura beaucoup de victimes dans leurs familles et parmi leurs amis, mais ils n'ont pas le choix : ils ont besoin du poisson et de l'eau pour survivre. 

Chaque projet dans lequel nous nous engageons est différent et, ici, nous avons besoin de la coopération de la communauté locale.

La mission d'IFAW est de préserver la sécurité des animaux du parc. Nous pouvons y contribuer en préservant la sécurité des personnes qui habitent aux alentours du parc. Si nous ne tenons pas compte des besoins de la communauté, nous pouvons être sûrs que le braconnage continuera. La communauté doit être l'un de nos partenaires.

D'autres partenaires associés dans la ferme piscicole sont notamment le gouvernement de la République du Malawi, le gouvernement fédéral d'Allemagne via sa mission au Malawi, IFAW, le DNPW et la fondation Microloan. Ce projet a pu être financé par l'ambassade d'Allemagne et par IFAW grâce à la générosité de nos donateurs.

Le parc national de Liwonde est réellement l'un des endroits les plus beaux et les plus sacrés d'Afrique. IFAW y travaille pour sauvegarder les éléphants et les autres animaux sauvages touchés par les conflits avec les humains dans le parc et le long de ses frontières. La création de cette ferme piscicole nous aidera dans notre mission de protection à Liwonde et peut servir de modèle à reproduire pour protéger la faune sauvage grâce à d'autres projets de subsistance dans le monde entier.

Azzedine Downes

Vos dons sont capitaux pour la réussite de projets tels que la ferme piscicole communautaire de Chikolongo.

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW