Focus sur Amboseli : des nouvelles sur le triste sort de l'éléphanteau adopté

Elfrida et ses « jumeaux », avant la disparition de l’éléphanteau adopté (à gauche)

Au mois d’août dernier, nous étions particulièrement surpris de constater l’adoption par Elfrida d’un éléphanteau femelle qui venait de faire son apparition dans la famille.

Pendant les semaines qui suivirent, tous les membres de l’équipe de l’Amboseli Trust for Elephants (ATE) ont alors suivi avec attention les progrès de l’éléphanteau. Au début, elle se portait bien, parvenant à s’imposer face à la fille d’Elfrida pour téter.

Étant donné le niveau élevé des précipitations enregistré à Amboseli pendant l’année, nous pensions même qu’elle avait des chances de survivre.

La fille d’Elfrida était quant à elle particulièrement troublée par la présence de cette « intruse », comme en témoignait les sécrétions  de ses glandes temporales, ce qui chez les éléphants est à la fois un signe d’excitation et de stress.

Au cours des semaines qui ont suivi, je n’ai jamais vu la fille d’Elfrida jouer et explorer les environs comme le font les éléphants de son âge, bien qu'elle soit plus forte et plus grande. Au contraire, elle devenait de plus en plus dépendante de sa mère.

Cette attitude s'est cristallisée au mois de septembre : la petite restait toujours à moins d’un mètre de sa mère, et tétait constamment.

Il était clair qu’elle ne supportait pas le fait qu'Elfrida allaite un autre éléphanteau, et sa stratégie consistait alors à rester en permanence collée à ses mamelles.

Sereine, la fille d’Elfrida (à droite) profite désormais de la vie avec sa nouvelle camarade de jeu, sa nièce.

Incapable de téter, l’éléphanteau adopté s’est mis à perdre du poids. À l’âge d’environ huit mois, elle s'alimentait de divers végétaux, ce qui ne suffisait guère à la nourrir convenablement.

La dernière fois que je l’ai aperçue, ses os étaient anormalement visibles, ce qui est toujours un signe inquiétant chez les éléphants. Puis, après avoir passé près d’un mois aux côtés de la famille EA, elle a tragiquement disparu.

Les éléphants sont des créatures extraordinaires, et je voulais que cette petite femelle survive, attestant une fois encore de la merveilleuse adaptabilité des éléphants et de la façon dont ils s’occupent les uns des autres. Sa mort nous a particulièrement attristés.

Nous ne saurons jamais pourquoi elle a été séparée de sa famille, mais il aurait été formidable de la voir élevée par la famille EA.

Le simple fait qu’ils se soient occupés d’elle est en soi remarquable. Je suis efforcée de garder à l’esprit que tous les bébés éléphants n’ont pas la chance de vivre jusqu’à l’âge adulte, même dans des circonstances a priori favorables, ce qui n’a pas été le cas de cette jeune femelle.

J’ai ensuite travaillé auprès des autres familles de l’étude et n’avais donc pas observé la famille EA depuis un certain temps lorsqu’Eltonin, l’une des filles aînées d’Elfrida, a mis bas. Quand je me suis rendue sur place pour examiner leur état, j’ai été très surprise par la transformation de la cadette d’Elfrida.

Bien qu’elle ne fût alors âgée que de quelques jours, la petite d’Eltonin se montrait particulièrement active et espiègle, et celle d’Elfrida était sa plus fidèle camarade de jeu et d’aventure.

Si je déplore la mort de l’éléphanteau adopté, je me réjouis de voir la fille d’Elfrida se sentir de nouveau en sécurité, un changement qui rappelle avec force l’importance du lien unissant la mère à ses petits.

C’est ainsi que devraient grandir tous les éléphants, en sécurité et sans perturbations, avec des partenaires de jeu qui deviennent des amis pour la vie. Dans les années à venir, nos deux éléphanteaux femelles devraient élever ensemble leurs premiers petits. Mais d’ici là, elles vivront encore de nombreuses aventures palpitantes, sous l’œil attentif d’Elfrida.

--VF

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW