Flash info: Le Japon signe un retour de la chasse à la baleine dans l’océan austral

Baleine de Minke harponnée par la proue d’un navire baleinier japonais. Source: ABC News AustraliaPendant que les défenseurs des baleines de l’autre hémisphère dormaient, la nuit dernière, une triste nouvelle se faisait jour au pays du soleil levant. Les médias japonais rapportent que le ministère de la pêche japonais enverra sa flotte baleinière dans les eaux du sanctuaire de l’océan austral, près de l’Antarctique, au cours de l’année, pour massacrer des centaines de baleines au nom de la « science ».

Si l’information est avérée, cela voudra dire que la supercherie éhontée du programme « scientifique » japonais de chasse à la baleine continuera de s’appliquer pendant une saison supplémentaire au moins, anéantissant les espoirs de nombreux défenseurs de la nature partout dans le monde qui pensaient que les autorités japonaises avaient retrouvé leurs esprits lorsque leur flotte avait brusquement mis fin aux mises à mort en février dernier.

Les nouvelles de ce matin sont décevantes mais guère surprenantes. Les bureaucrates conservateurs du ministère de la pêche japonais, prêts à tout pour conserver leur poste et leur portefeuille, préfèrent lutter plutôt que d’adopter des politiques plus éclairées, même après le terrible tremblement de terre, le tsunami et le désastre nucléaire qui ont fait des ravages dans le paysage architectural, politique et économique du Japon en 2011. D’autres hauts fonctionnaires avaient fait savoir plus tôt à leurs homologues internationaux qu’après les accrochages qui ont eu lieu au cours de la saison dernière dans les eaux internationales avec la Sea Shepherd Conservation Society (ONG pour la conservation de la faune sous-marine), un recul de leur part n’était pas envisagé.

Voilà qui est décourageant. Cette condamnation à mort cruelle et insensée de centaines de baleines « protégées » est consternante, voire même désespérante. Mais je suis prêt à parier que la chasse japonaise à la baleine dans l’Antarctique connaît ses dernières heures. Cette industrie est à court de pétrole et s’effondre actuellement. Cela représente un coût pour les contribuables japonais (notamment une hausse de 27 millions de dollars cette année pour protéger les baleiniers contre les méchants pirates) qui ne peut perdurer indéfiniment.

Cette décision irréfléchie tient plus de la fierté que du profit, de manœuvres politiciennes et de prérogatives du ministère de la pêche que d’un soutien populaire à cette industrie qui appartient au passé. Le bon peuple japonais – en particulier les moins de 70 ans – se moque bien de manger de la viande de baleine. Pendant ce temps, des communautés côtières du pays prospèrent grâce à l’observation responsable des baleines, qui attire de nombreuses entreprises et sociétés d’observation qu’IFAW soutient avec fierté. L’avenir est entre leurs mains, un avenir meilleur pour les animaux comme pour les hommes.

Le Japon quittera l’Océan austral, cela ne fait aucun doute. L’étau se resserre rapidement grâce aux pressions règlementaires sur le plan économique, diplomatique, légal et environnemental de plus en plus nombreuses. Un soutien continu et déterminé de la communauté internationale sera nécessaire. Les nouvelles du jour nous rappellent que ce sera Tokyo, et non Canberra, Wellington ou Washington, qui décidera quand et comment les baleiniers seront définitivement mis hors service. Une chose est sûre, ils le seront. Ce n’est qu’une question de temps.

– PR

Commentaires: 7

 
Anonyme
3 years ago

je deteste ce pays qui decime les mers impunément depuis temps d'année.
L'humanité coure a sa perte.
J'ai le coeur brisé lorsque je vois ce que l'on fait subir a ses merveilleux mamiferes
marins.
germain patricia

 
Anonyme
3 years ago

Aprés un telle drame ETRE A CE POINT STUPIDE ME SIDÉRE? ils n'ont rien appris à leurs erreurs! ne pas acheté leur produit me semble une excellente chose, mais pour le moment ce qui m'inquiéte ces toutes les baleines sacrifiés par des abruties!

 
Anonyme
3 years ago

les personnes qui font cela sont des barbares,je n'achette aucun produit asiatique il faut arreter ce massacre et la souffrance de la baleine horrible!!!!!!!!!!!!!!!

 
Anonyme
3 years ago

les pays asiatiques sont d une nature barbare le japon et la chine en tête de peloton pour changer ces mentalités d un autres âge il faudra beaucoup de temps et le temps on ne la plus pour ma part je boycottes les produits asiatiques qui en plus ne sont pas d une qualité exemplaire japon y compris

 
Anonyme
3 years ago

here is the Avaaz petition/ ici la pétition Avaaz:
http://www.avaaz.org/fr/japan_disaster_funds_whaling_fr/?cbNqlbb

 
Anonyme
3 years ago

Le Japon subira encore d`autres catastrophes venant de la mer. C`est la mer qui punira le Japon pour ses crimes commis sur ses animaux. Peut-être qu`un jour, le gouvernement japonais, à l`origine de ces crimes, finira par comprendre......

 
Anonyme
3 years ago

Here again, I feel more and more shocked with Japan after the dolphins' slaughter ("The Cove"). I don't feel like going any more in such a country.

Post a comment

Nos experts

Barbara Slee, Chargée des relations politiques, IFAW UE
Chargée des relations politiques, IFAW UE
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines