En France, un pas d’éléphant !

Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, lors de la réunion du 28 janvier 2015, à l’Hôtel de Roquelaure. @R.Fulconis/AwelyParfois, les décisions peuvent être prises de manière fulgurante et c’est Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, qui nous en a fait la démonstration mercredi 28 janvier à l’Hôtel de Roquelaure où elle exerce ses responsabilités entourée des membres de son Cabinet.

Près d'un an après la destruction d'un stock de 3 tonnes d'ivoire saisi par les autorités françaises, IFAW a co-signé avec 36 ONG – dont l’association Robin des bois à l'initiative de la démarche - une lettre adressée à la Ministre le 20 janvier dernier demandant à l'état français de prendre des mesures immédiates afin d'interdire en France toute commercialisation et exportation d'ivoire brut ou débité. En effet, si en 2014, la France devenait le premier pays européen à détruire son ivoire, elle s’illustrait aussi par une exportation record de 3 tonnes d’ivoire brut. Difficile alors de comprendre le message de tolérance zéro envoyé aux trafiquants et aux braconniers !

Quelques jours plus tard, nous recevions une invitation de la Ministre à avancer sur ce dossier dans laquelle elle précisait : « Je partage entièrement votre préoccupation et je souhaite que nous avancions dans la lutte contre le commerce illégal de cet animal menacé qui rend des services indispensables aux écosystèmes. Il est de notre devoir et de notre responsabilité d’assurer sa conservation dans le milieu naturel ».

C’est ainsi qu’à l’issue de la réunion, nous ressortions de l’Hôtel de Roquelaure, avec une série de mesures concrètes prises par la Ministre :

1. La suspension immédiate de la délivrance des certificats d’exportation d’ivoire brut par la France.

2. Un appel aux autres États membres de l’Union européenne pour interdire à leur tour les exportations d’ivoire brut comme le font également l’Allemagne, la Suède, le Royaume-Uni et une partie des États-Unis.

3. Une vigilance accrue pour les certificats de commercialisation sur le sol français.

4. Une coopération renforcée entre les services du Ministère de l’Écologie et les douanes et la relance du plan de coopération interministériel destiné à améliorer la synergie entre services afin de rendre la lutte contre la fraude plus efficace, notamment en frontières.

5. Une nouvelle opération de destruction d’ivoire illégal en 2015.

6. La loi biodiversité qui sera débattue dans quelques semaines renforcera les sanctions prévues en cas de trafic d’espèces protégées (éléphants, rhinocéros, tigres, variétés de bois tropicaux etc.).

C’est un pas qui va dans le bon sens pour sauver les derniers éléphants de la planète.

Céline Sissler-Bienvenu

Visitez notre page de campagne pour en savoir plus sur les actions d’IFAW pour éradiquer le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction.

 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW