Création historique d'un réseau de lutte contre le trafic d’espèces sauvages dans la Corne de l'Afrique

Les participants à l'atelier 2012 sur le trafic d'espèces sauvages dans la Corne de l'Afrique. Je reviens tout juste d'Éthiopie, où le Fonds international pour la protection des animaux s'est joint à l'EWCA (Ethiopian Wildlife Conservation Authority - organisation gouvernementale éthiopienne en charge de la conservation des espèces sauvages), au Centre régional pour l'environnement de la Corne de l'Afrique et au département d'État des États-Unis pour un atelier historique de deux jours sur le trafic d'espèces sauvages, conçu pour préparer le développement d’un réseau de lutte contre la fraude relative aux espèces sauvages dans la corne de l'Afrique.

Cet évènement est une première : Les pays de la région se sont rassemblés pour réfléchir à la création d'un mécanisme formel de coopération régionale afin de s'attaquer au trafic d'espèces sauvages.

Pour les non-initiés, la Corne de l'Afrique est une région considérée à la fois comme une source et un point de transit pour les espèces sauvages faisant l'objet d'un commerce illicite, et pour leurs produits dérivés.

L'atelier s'est déroulé au Centre de conférences de l'Union africaine à Addis-Abeba, il a été inauguré par Son Excellence Mme Tadelech Dalacho, Ministre d'État à la Culture et au Tourisme de l'Éthiopie, qui a réaffirmé la détermination du gouvernement éthiopien à contrôler le trafic d'espèces sauvages. Son Excellence a également signalé que son pays est prêt à travailler avec des partenaires régionaux et internationaux pour mettre un frein au trafic d'espèces sauvages dans la région.

En prenant la parole au nom du gouvernement des États-Unis, Son Excellence M. Michael Battle, Ambassadeur américain de l'Union africaine, a insisté sur la nécessité d'une coopération transfrontalière plus étroite dans la région, et a souligné l'engagement des États-Unis pour combattre la criminalité contre les espèces sauvages au niveau mondial.

Toutes les parties ont admis que lutter contre le trafic d'espèces sauvages signifiait non seulement protéger la faune sauvage, mais aussi contribuer au développement du continent et aider à créer une Afrique plus sûre et plus stable.

De gauche à droite : Dr Araya Asfaw, Directeur exécutif du Centre régional pour l'environnement de la Corne de l'Afrique ; Kelvin Alie, IFAW ; S.E. Mme Tadelech Dalacho, Ministre d'État à la Culture et au Tourisme de l'Éthiopie ; S.E. M. Michael Battle, Ambassadeur américain de l'Union africaine ; M. Ewnetu Bilata, Directeur général de l'EWCA (Ethiopian Wildlife Conservation Authority).

On comptait parmi les participants l'Éthiopie, le Kenya, l'Ouganda, Djibouti, la Somalie, le Somaliland, le Soudan et le Sud-Soudan, ainsi que d'autres acteurs présents comme l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la CITES, la fondation Freeland, TRAFFIC, (WCS), l'UE et la GIZ (agence allemande de coopération internationale). Tous ont approuvé la nécessité d'un réseau d’application de la loi relatives à la faune sauvage dans la Corne de l'Afrique pour combattre le trafic d'espèces sauvages. Un comité directeur a été créé pour concevoir ce réseau d’ici un an.

L'Éthiopie a été choisie comme chef de file pour présider le comité directeur et l'IGAD désignée comme plateforme possible pour lancer le réseau.

Personnellement, j'ai été très satisfait du résultat de cet atelier, qui trouve sa genèse dans un atelier régional de formation sur la prévention du trafic d'espèces sauvages, dirigé par IFAW à Djibouti en 2011, lors duquel les participants avaient affirmé sans ambiguïté leur intérêt pour la création d’un réseau d’application de la loi relative à la faune sauvage dans cette région et à cette fin spécifique.

Cela représente une réalisation majeure pour la Corne de l'Afrique, mais il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour s'attaquer aux problèmes liés au trafic d'espèces sauvages, au niveau régional et national.

De là vient l'engagement d'IFAW pour renforcer les moyens à long terme dans cette région afin d'améliorer les capacités des agences de lutte contre la fraude relative aux espèces sauvages. Nos efforts se concentreront sur l'amélioration de la détection, du contrôle et de l'interdiction de la contrebande d'espèces sauvages.

J'ai été très fier de faire partie de cette équipe internationale qui contribue à créer un réseau de d’application de la loi relative aux espèces sauvages dans la Corne de l'Afrique.

 

--KA

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW