Coup de projecteur sur l'Inde : Les pluies de pré-mousson arrivent comme le bonus du festival pour les petits éléphants

Nunai, le petit éléphant, au CWRC d'IFAW en Inde.Lorsque le printemps arrive, les pluies ne sont pas très loin. En effet, c'est la saison de la pré-mousson dans le nord-est de l'Inde. Aujourd'hui, Kaziranga a fait l'expérience des premières pluies de pré-mousson de l'année.

Ces pluies inattendues sont très précieuses par rapport à la véritable mousson. Tout comme le bonus versé au festival qu'on se dépêche de dépenser une fois empoché. De telles quantités d'argent ou de pluie ne durent jamais longtemps.

Néanmoins, chacun au centre de sauvetage tire pleinement parti de ce brusque changement de temps. Les éléphants s'amusent dans la boue ; les rhinocéros mangent l'herbe qui pousse dans la prairie, un groupe de canards jouant à cache-cache dans la mare. Au fur et à mesure que les averses torrentielles nettoyaient la poussière des feuilles qui retrouvaient leur vert éclatant, les langurs à capuchon s'en régalaient, tout comme des baies fraîches.

Avec l'arrivée de la pluie soudaine, l'atmosphère de Kaziranga s’est déployée dans toute sa splendeur et le centre de soins pour les animaux d'IFAW n'y a pas fait exception. Les animaux de chaque espèce dans le centre ont paru plus enjoués et revigorés. Nos petits éléphants semblaient les plus heureux d'entre tous. Ils s'amusaient tout simplement en jouant sous la pluie.

« Pendant que Dev et Rani jouent dans la boue, Nunai attend et les regarde », a expliqué Bhadreshwar Das, le soigneur. « Nunai est très prudente dans ses mouvements », a-t-il ajouté.

« Les blessures de Nunai ont complètement guéri et en grandissant, elle devient une éléphante paisible, contrairement à Dev et Rani, toujours sur le point de faire une bêtise », a déclaré le Dr Abhijit Bhawal, dont le traitement et les soins acharnés ont permis à l'éléphanteau de se rétablir.

Nunai, qui reste la plus petite de tous, est encore parfois chahutée par Dev et Rani. Elle suit toujours sagement le troupeau et a généralement peur des humains. Mais lorsqu'elle commence à avoir faim, c'est elle qui fait le plus de bruit et elle pique des crises de colère jusqu'à ce qu'elle obtienne son repas. Elle barrit bruyamment et avec ténacité jusqu'à ce qu'on lui donne à manger. Après avoir terminé son lait, elle s'apaise, et reste calme et paisible.

Nunai comme Dev et Rani passent la nuit à l'intérieur des enclos. Au matin, les soigneurs les emmènent faire leur promenade quotidienne dans la forêt.

Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve. J'espère qu'il pleuvra encore demain et que j'aurai à nouveau l'occasion de passer de précieux moments avec ces adorables petits éléphants.

--SB

Aidez IFAW à protéger les éléphants partout dans le monde en signant dès maintenant notre pétition « Dites NON ! au commerce de l'ivoire ».

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW