Classement des pays interdisant le recours aux animaux dans les cirques

Conserver des animaux sauvages en captivité dans l’unique but de divertir les gens n’est éthiquement pas justifiable.

Le Parlement de Catalogne a récemment voté massivement pour l’interdiction d’utiliser les animaux sauvages dans les cirques, à 104 voix contre 19.

Je connais bien le sujet.

L’année dernière, je faisais partie du panel d’experts sur la protection des animaux invités à témoigner auprès du Parlement catalan sur le calvaire qu’endurent les animaux pendant les déplacements de ces cirques ambulants. Il semblerait que mon témoignage, ainsi que ceux de mes confrères, aient porté leurs fruits, compte tenu de la majorité écrasante de votes en faveur de l’interdiction. Déjà victorieuse dans la lutte contre les corridas, la Catalogne, où je suis né, devrait désormais occuper les premiers rangs dans le classement mondial en matière de protection des animaux.

Pour IFAW, conserver des animaux sauvages en captivité dans l’unique but de divertir les gens n’est éthiquement pas justifiable et nous tenons à féliciter les groupes locaux qui ont travaillé dur pour obtenir ces résultats en Catalogne.

Voici une liste de pays appliquant des interdictions dans le domaine :

  • Interdiction nationale d’utiliser tout animal dans les cirques : Chypre, Grèce, Malte et Bolivie
  • Interdiction nationale d’utiliser les animaux sauvages dans les cirques : Autriche, Bosnie Herzégovine, Croatie, Slovénie, Colombie, Costa Rica, Salvador, Panama, Paraguay, Pérou, Singapour, Israël et Mexique
  • Interdiction nationale d’utiliser la plupart des animaux sauvages dans les cirques : Belgique, Bulgarie et Pays-Bas
  • Interdiction nationale d’utiliser certaines espèces dans les cirques : République tchèque, Danemark, Finlande, Portugal, Suède et Inde
  • Interdiction nationale d’utiliser les espèces d’animaux sauvages endémiques dans les cirques : Équateur 
  • Interdiction nationale d’utiliser les animaux nés dans la nature dans les cirques : Estonie, Hongrie et Pologne
  • Interdictions locales d’utiliser les animaux dans les cirques : Irlande, Norvège, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Argentine, Brésil, Chili et Australie

Malgré quelques initiatives locales, les États-Unis se retrouvent en bas du classement et ont malheureusement encore bien du chemin à parcourir. Quant à la France, elle n’y figure même pas !

Étonnamment, certains pays comme la Bolivie et la Grèce, pas forcément connus pour leur activisme en la matière, figurent en tête du classement international et se démarquent par l’application des politiques les plus progressistes et catégoriques.

Mais entre nous, les animaux de cirque n’ont que faire des pays dans lesquels ils sont nés, ont été entrainés ou se font exploiter. Ils ont tous besoin d’être protégés contre le calvaire d’une vie passée dans les cirques.

Jordi Casamitjana

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW