Ce week-end, CLAW a sauvé un singe, trois bébés hiboux et plusieurs chats et chiens en Afrique du Sud

La Directrice de CLAW, Cora Bailey, répond à un appel concernant un singe vervet mâle qui menaçait des enfants dans un village de la région. Une fois l’animal capturé, elle l’a calmé en lui donnant des fruits secs, puis l’a conduit dans un centre de réhabilitation avant sa remise en liberté.En quoi consiste votre semaine « type » ?

On me pose souvent cette question, à laquelle je ne sais jamais trop quoi répondre.

En effet, pour le centre CLAW (Community Led Animal Welfare, Projet communautaire pour les animaux), les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas.

Récemment, un vendredi en fin d’après-midi, nous avons reçu un appel à l’aide : un singe vervet semait la panique dans le dépôt de véhicules de Simba, un fabriquant de chips sud-africain établi à Johannesburg, dans lequel plusieurs centaines de véhicules entrent et sortent chaque jour.

L’inquiétude taraudait certains employés de Simba, d’abord parce que le singe était piégé dans un entrepôt protégé par du fil barbelé où manœuvrent plusieurs poids lourds en permanence, et ensuite parce que beaucoup de leurs collègues sont superstitieux à l’égard des singes.

L’équipe mobile de CLAW, accompagnée des vétérinaires Eric Mimbi et DeVillers Katywa, a reçu à mi-chemin l’aide d’une équipe de soutien armée d’un piège à singe. Après que les chiens qu’Eric et DeVillers transportaient eurent été transférés dans un autre véhicule, la mission de sauvetage pouvait commencer.

À l’arrivée sur place de notre équipe, le personnel de sécurité lui a refusé l’accès au site, et ce n’est qu’après maints appels téléphoniques aux responsables déjà partis en week-end que la porte lui fut enfin ouverte. Mais il faisait alors déjà nuit et le singe était introuvable.

L’équipe de sauvetage a disposé son piège sur le toit, avec comme appât des fruits et des œufs. Les agents de sécurité et les responsables du dépôt ont alors promis de garder un œil sur le piège et de nous appeler immédiatement s’ils apercevaient l’animal.

Le samedi matin, nous avions déjà téléphoné plusieurs fois et le singe semblait s’être volatilisé. Aucun signe de lui, nous assurait-on.

DeVillers et moi-même avons donc décidé d’investiguer et de retourner sur place et, à notre grande joie, le singe était pris au piège !

Le personnel nous a alors suppliés de le laisser ainsi le temps d’une journée afin de permettre à leurs amis et collègues de voir l’animal en captivité. Inutile de préciser que nous l’avons tout de suite emmené.

À la clinique, la vétérinaire Jennifer Gerner se trouvait déjà confrontée à un afflux incessant d’animaux à soigner d’urgence : entre ceux percutés par un véhicule ou victimes d’empoisonnement et les chiens et chats malades, elle avait à midi déjà soigné 25 animaux et vu plusieurs personnes susceptibles de les adopter.

Dans le même temps, notre programme CLAW Juniors battait son plein : 50 jeunes s’adonnaient au chant, au jeu et à la confection d’objets en tous genres.

Peu après avoir récupéré le singe, nous avons reçu un appel sur le chemin du retour, de la part d’une personne qui avait adopté un chaton le matin-même, l’avait amené chez elle, puis, ne supportant pas l’idée d’arracher l’animal à son frère, avait décidé de revenir chercher l’autre chaton.

Plus tard dans la matinée, nous avons reçu un appel d’une habitante de la banlieue de Soweto, dont la chienne était décédée depuis plusieurs jours et qui parvenait difficilement à nourrir ses huit chiots. Elle avait besoin de notre aide.

Lumka, qui est allée chercher les chiots, a remarqué à son arrivée que la maman des petits avait été enterrée dans le jardin, où une croix et des fleurs témoignaient à n’en pas douter de l’amour que lui portait sa propriétaire.

Les chiots étaient en parfaite santé.

Le dimanche, la vétérinaire Katie a conduit notre singe jusqu’à Bambelela, un centre de soins pour animaux sauvages spécialisé dans les singes vervet. Là-bas, il sera entre de bonnes mains et rejoindra plusieurs de ses congénères avant d’être remis en liberté.

Le lundi, la clinique était littéralement prise d’assaut par des animaux en attente de soins médicaux ou chirurgicaux lorsque quelqu’un nous a apporté un hibou mort, trouvé à proximité de notre clinique de Durban Deep.

La personne craignait que ce dernier n’ait laissé derrière lui des petits.

Plusieurs membres de notre équipe sont donc partis secourir les oisillons. Ils étaient bien là, mais Katie et Themba ont dû pour les sortir d’affaire grimper sur le toit d’un bâtiment délabré et pénétrer tant bien que mal dans le conduit où ils se trouvaient.

Katie est une infirmière d’autant plus courageuse qu’elle est claustrophobe. Elle est sortie de là recouverte de fiente de hibou mais est parvenue à extraire les trois petits. Après quoi il lui a fallu reprendre ses esprits avant de pouvoir se remettre au travail…

Les bébés hiboux ont ensuite été transférés à FreeMe, un excellent centre de réhabilitation spécialisé dans le traitement des rapaces. L’autopsie de la maman hibou semble indiquer qu’elle a succombé à une électrocution.

Bilan des courses : les huit petits chiots sont entre de bonnes mains, le singe est en sécurité, les bébés hiboux aussi, la clinique ne désemplit pas et les appels d’urgence continuent d’arriver.

Plus tard, le Dr Mimbi rentre de sa tournée avec 12 chiennes à stériliser et Danile avec 2 animaux victimes d’empoisonnement nécessitant des soins immédiats. Nous faisons de la place dans un débarras pour y disposer d’autres cages, nous nous assurons que les chiens sont confortablement installés et bien au chaud, fermons la clinique et rentrons chez nous.

Bref, un week-end comme les autres pour l’équipe de CLAW !

Cora Bailey

Pour plus d’informations sur notre travail auprès des animaux en détresse en Afrique du Sud, consultez la page dédiée au projet CLAW.

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence