Azul, l'ours à lunettes secouru en Équateur, retrouvera bientôt la liberté dans les nuages

Alors que je contemple, au milieu des nuages, le futur territoire d'Azul, je me souviens de tout le chemin qu'il a parcouru depuis qu'on l'a libéré de ses chaînes, et je vois devant moi l'avenir heureux qui l'attend.

C'est une chose de parler des ours à lunettes qui vivent dans les « forêts de nuages » de l'Équateur, mais c'en est une autre de se retrouver dans l'une de ces forêts : on est vraiment dans les nuages !

Essoufflés par l'altitude extrême (plus de 4 000 m au-dessus du niveau de la mer), nous nous sommes frayé un chemin jusqu'au sommet pour admirer le paysage désolé mais magnifique où « Azul » sera remis en liberté.

Âgé de huit mois, Azul est l'un des trois ours à lunettes orphelins actuellement soignés par le Projet de protection des ours à lunettes (Andean Bear Conservation Project, ABCP) en Équateur. Azul et ses deux compagnons d'enclos, « Mazhavito » et « Sugaua », sont les précieux survivants d'une espèce en danger d'extinction.

Les ours à lunettes, ainsi nommés à cause des marques blanches qui leur donnent l'air de porter des lunettes, sont les derniers représentants de la famille des « ours à face courte » autrefois répandus sur le continent américain. C'est également la seule espèce d'ours vivant en Amérique du Sud, où elle est gravement menacée par la disparition de son habitat et par le braconnage. Les ours à lunettes sont inscrits à l'Annexe I de la CITES (statut UICN : Vulnérable).

Azul, aujourd'hui. Source : ABCP

C'est pourquoi il est crucial de secourir et de soigner ces oursons orphelins afin de les remettre en liberté dans des régions protégées des Andes. L'ABCP y parvient avec beaucoup de réussite, et j'ai ainsi récemment rendu visite à ses membres pour constater de mes yeux le magnifique travail qu'ils accomplissent. Voici la triste histoire d'Azul telle qu'on me l'a racontée : 

« Le 1er février 2013, Armando Castellanos [président de l'ABCP] a été alerté par un responsable de la réserve de faune sauvage de Chimborazo (RPFC) que ses rangers avaient confisqué un jeune ours retenu en captivité dans une communauté de la province de Bolivar, en Équateur.   

Armando et son équipe ont affronté la pluie battante et un épais brouillard pour se rendre au poste de garde de la RPFC, où ils sont arrivés bien après la tombée de la nuit. Le vétérinaire spécialiste de la faune sauvage a d'abord dû immobiliser l'ourson pour retirer les lourdes chaînes et cordes qui le retenaient, avant de pouvoir l'examiner pour établir un premier bilan de santé.

L'équipe de sauvetage a remarqué que l'animal était sérieusement dénutri, très faible, et souffrait d'une blessure potentiellement grave à l'œil. On pense que s'il n'avait pas été confisqué et sauvé, l'ourson aurait rapidement succombé.  

Juste après son sauvetage, le petit ours était tellement bouleversé par ce changement radical de situation qu'il refusait de boire et de manger. 

Il était trop faible même pour grimper sur une plateforme à seulement un mètre du sol, et terrifié par les humains aussi bien que par les deux autres ours soignés dans notre sanctuaire. 

À force de soins médicaux attentifs et d'une nourriture adéquate, Azul a repris des forces et a retrouvé l'appétit : il dévore désormais une grande variété d'aliments, notamment des broméliacées et des avocats.

Il est plutôt sauvage et fait preuve d'une méfiance bien ancrée envers les humains, ce qui lui sera utile lorsqu'il retrouvera la liberté. »

Alors que je contemple, au milieu des nuages, le futur territoire d'Azul, je me souviens de tout le chemin qu'il a parcouru depuis qu'on l'a libéré de ses chaînes, et je vois devant moi l'avenir heureux qui l'attend.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) va soutenir ce travail, tout comme il soutient d'autres projets de sauvetage d'ours dans le reste du monde, en lui accordant une subvention de fonctionnement pour l'aider à s'assurer qu'Azul et d'autres ours à lunettes pourront mener leur vie en liberté dans les nuages. 

Gail A'Brunzo

Soutenez les projets de sauvetage d'animaux d'IFAW comme celui-ci dans le monde entier en faisant un don dès maintenant.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW