À VOIR ET À LIRE : Les images rares d'un tigre de l'Amour sauvage en Russie

© Phoenix Fund. Cendrillon au centre de réhabilitation des tigres, dans l'Extrême-Orient russe.Le tigre de l'Amour, ou tigre de Sibérie, est le plus grand félin de la planète, mais aussi l'une des espèces les plus menacées au monde : on estime qu'il en reste moins de 350 dans l'Extrême-Orient russe.

Avec un effectif aussi bas, il est pratiquement impossible de voir un tigre de l'Amour en liberté, et encore plus difficile d'en sauver un orphelin.

Voici Zolouchka, Cendrillon en russe. C'est l'un des rares tigres de l'Amour orphelins sauvés et soignés dans le but d'être remis en liberté un jour. La réhabilitation des tigres est une entreprise très périlleuse.

Pour commencer, le tigre rescapé doit être dans un état idéal pour que le programme fonctionne. Cela signifie qu'il doit être ni trop jeune et dépendant de sa mère, ni trop âgé et déjà capable de survivre seul.

Dans cette situation, un peu d'aide de la part des humains peut sauver 1/350e d'une espèce, la perspective en vaut la peine !

Et maintenant, comment peut-on élever un tigre de l'Amour pour le remettre en liberté ?

Eh bien, nous cherchons encore.

Nous avons déjà fait quelques tentatives, mais les scientifiques ne peuvent pas encore prétendre catégoriquement avoir réussi. Certains diront que le succès dépend autant de la science que de l'art, mais la bonne nouvelle, c'est que pour les spécialistes, Cendrillon est la meilleure candidate qu'ils aient rencontrée : elle pourrait bien entrer dans l'Histoire comme la première orpheline remise en liberté et capable de survivre dans la nature !

En février, Cendrillon a été retrouvée affaiblie et affamée, souffrant d'engelures à une patte et à la queue. Dans son état, les experts pensaient qu'elle n'aurait pas survécu une nuit de plus.

Aujourd'hui, Cendrillon est une jeune tigresse en parfaite santé qui dévoile toute sa nature sauvage et qui est en bonne voie pour être relâchée au mois de mai 2013.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a fourni le financement nécessaire pour la nourrir, l'abriter et la surveiller tout au long du processus de réhabilitation. Nous avons également envoyé un vétérinaire l'examiner et nous continuerons à aider ses gardiens à répondre à ses besoins jusqu'à ce qu'elle soit prête à retrouver la liberté.

Regardez ce petit film tiré de la caméra de surveillance qui garde un œil sur elle 24 h/24, 7 j/7. N'oubliez pas qu'il s'agit d'images brutes d'un tigre de l'Amour sauvage, l'un des 350 individus de l'espèce.

Vitaly Timchenko, directeur adjoint du centre de sauvetage de l’organisation Inspection Tiger, nous donne des nouvelles de Cendrillon deux fois par mois. Voici ses derniers bulletins : 

SEPTEMBRE 2012:

Cendrillon se comporte normalement. Lorsque le personnel du centre s'approche de l'enclos, elle file se cacher.

Une fois qu'on lui a laissé de la nourriture, elle ne vient pas la prendre tout de suite, comme on le voit sur les caméras, mais attend un certain temps (30-40 min).

Elle aime se baigner dans les mares artificielles avant de faire sa toilette. Chaque soir, elle fait le tour de son territoire en marchant le long de la clôture.

Elle est nourrie selon le calendrier suivant : trois jours de nourriture, suivis d'un jour sans rien. La ration d'une journée se compose de 4 kg de bœuf et 250 g de foie. Elle chasse également les lièvres qui peuplent le centre et entrent régulièrement dans son enclos.

Elle réagit à la présence de diverses créatures (grenouilles, sauterelles, etc.) qu'elle rencontre. Elle est bien nourrie, d'après son apparence elle a l'air d'être en bonne forme physique.

Elle est très méfiante, toujours aux aguets, et si elle entend un bruit suspect, elle va immédiatement se cacher.

Une tanière en pierre en forme de grotte lui sert d'abri. Elle a également un auvent en bois maquillé en abri naturel. Lorsque le temps est froid et venteux, la tigresse se cache dans sa tanière de pierre, et lorsqu'il fait chaud elle préfère l'abri en bois.

Pour la nourrir, on place de la viande dans l'enclos, chaque jour à un endroit différent et à des heures variables afin d'éviter qu'elle s'habitue à un horaire et à un lieu spécifiques. On fait une pause d'un ou deux jours (à intervalles variables) pour maintenir des jours de « diète ».

OCTOBRE 2012:

Cendrillon continue à faire le tour de la clôture et passe du temps sur la colline près de l'étang, à observer son territoire.

Récemment, elle a commencé à rester plus longtemps dans sa tanière de pierre.

La surveillance vidéo montre qu'elle s'y cache le temps que le vétérinaire dépose la nourriture dans l'enclos puis s'en aille. Alors elle sort, va chercher la nourriture et se cache pour manger.

Dans l'optique du jour où on voudra l'immobiliser, nous avons commencé à placer la nourriture toujours au même endroit. Le calendrier reste le même.

Le comportement de Cendrillon reste adéquat et cohérent avec celui d'un animal sauvage. Elle continue à prendre du poids.

Afin de réduire les perturbations externes, le nombre de personnes autorisées à visiter le centre de sauvetage reste limité.

NOVEMBRE 2012:

Le dernier examen vétérinaire a révélé que Cendrillon pourrait être remise en liberté. Le lâcher est prévu au second trimestre 2013.

La tigresse continue à présenter le comportement et les capacités d'un animal sauvage.

Anna Fillipova

Le travail remarquable qu'accomplissent nos équipes ne serait pas possible sans votre soutien.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW