À quelques jours du sommet de Londres sur la criminalité contre les espèces sauvages, les Britanniques détruisent leur ivoire

Lundi, Février 10, 2014
Londres

Défenses d'éléphants, sculptures, bijoux... cet après-midi, des dizaines de produits en ivoire seront détruits à l'occasion d'une grande cérémonie organisée à Londres. À travers ce geste symbolique, les Britanniques, à leur tour, rappellent les conséquences mortelles du trafic de l'ivoire et s'engagent en faveur de la protection des éléphants.

La situation est en effet alarmante : un éléphant est tué toutes les 15 minutes pour son ivoire, et entre 25 000 et 50 000 éléphants sont massacrés chaque année pour leurs défenses.

Les citoyens britanniques ont été nombreux à apporter leurs objets en ivoire à IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) pour qu'ils soient détruits publiquement aujourd'hui à 14 h 00 au parc Victoria Tower Gardens, près de Westminster.

Pour IFAW, cet événement permet non seulement de s'assurer que l'ivoire collecté ne retombera pas sur le marché mais symbolise aussi un engagement citoyen en faveur des éléphants. À l'aube du sommet international capital sur la criminalité contre les espèces sauvages qui se tiendra dans la capitale britannique le 13 février prochain, cette destruction publique appelle les dirigeants du monde entier à renforcer les mesures de lutte contre le braconnage.

Organisé sous l'égide du gouvernement britannique, de S.A.R le Prince Charles, le Duc de Cambridge et les hauts responsables gouvernementaux des quelque 50 pays invités, cet événement est une occasion en or pour exhorter les chefs d'État du monde entier à agir en faveur de la protection des éléphants, des tigres, des rhinocéros et de beaucoup d'autres.

Les personnes qui ont cédé leur ivoire ont été invitées à assister au broyage des objets aux côtés des personnalités politiques présentes et du présentateur de télévision Bill Oddie, connu pour son engagement dans la protection de l'environnement. Une fois la cérémonie terminée, les membres d'IFAW apporteront les derniers débris aux douanes britanniques afin qu'ils soient broyés définitivement.

Robbie Marsland, Directeur régional d'IFAW Royaume-Uni, explique : « Cette collecte d'ivoire a suscité des réactions très enthousiastes et enverra un message clair aux gouvernements présents lors du prochain sommet : les Britanniques veulent mettre un terme au massacre des éléphants pour leur ivoire. Nous appelons les délégués à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour appuyer la lutte contre le braconnage et renforcer la protection des éléphants et des autres espèces animales menacées. L'ensemble des gouvernements doivent s'opposer fermement au trafic d'espèces sauvages. »

Et Bill Oddie d'ajouter : « Je soutiens de tout mon cœur la destruction de l'ivoire orchestrée par IFAW. Ce trafic épouvantable n'est pas seulement responsable de la mort de milliers d'éléphants, il remplit également les caisses d'activités criminelles comme le trafic de drogues ou le terrorisme, causant la mort de nombreux êtres humains. Nous sommes en train de décimer l'une des espèces les plus "civilisées" de la Terre pour fomenter la haine, la vanité et le chaos. Quelle ironie du sort. »

Cet événement s'inscrit dans la série de destructions d'ivoire récemment entreprises par les États-Unis, la Chine et la France. Hong Kong devrait être le prochain pays sur la liste.

Chris Packham, fervent défenseur de l'environnement et présentateur de télévision, soutient lui aussi la destruction de l'ivoire : « Je suis heureux de soutenir la collecte d'ivoire d'IFAW pour sensibiliser l'opinion publique à l'ampleur du braconnage des éléphants. Derrière chaque morceau d'ivoire se cache un éléphant mort, c'est pourquoi nous devons éradiquer le trafic au plus vite. Si vous possédez des objets en ivoire, joignez-vous à nous pour que nous puissions les détruire. »

 

Note aux rédacteurs :

  • Des photos de qualité professionnelle seront disponibles peu après l'événement
  • Est aussi disponible en pièce jointe la carte des saisies d'ivoire en 2013-2014, en PDF et en version interactive. Contact : jlandry@ifaw.org - 03 26 48 64 79
  • L'infographie La nature du crime, sur la menace que le commerce illicite d'espèces sauvages fait peser sur la sécurité mondiale, est disponible en pièce jointe. Le rapport complet est disponible ici

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling (IFAW Royaume Uni)
Contact phone:
+44 (0)20 7587 6708;
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email:
Amanda Gent (IFAW Royaume Uni)
Contact phone:
+44 (0)20 7587 6725
Contact portable :
+44 (0)7860 755876
Contact email:

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW