France : Problématique de l’accueil et de l’accompagnement social des publics en situation d’exclusion propriétaires de chien

Un contexte socio-économique qui affecte les hommes et les animaux de compagnie

Depuis 20 ans, on assiste à un accroissement important, dans le paysage urbain français, de publics en situation d’exclusion -  dont 30 000 à 50 000 jeunes recensés en 20101 - accompagnés de chiens qui partagent leur quotidien.

IFAW France s’est interrogé sur les conditions des animaux de la rue et leurs besoins sur Reims, 12ème ville de France, principale ville de Champagne Ardenne qui n’échappe pas à ce phénomène.

Une étude de terrain a donc été réalisée par l’institut de sondage IPSOS en janvier 20122, auprès des personnes sans-abris accompagnées d’animaux ainsi que des travailleurs sociaux des centres d’hébergement dédiés à ces publics en situation de grande précarité.

Le chien : atout et frein à l’insertion sociale

L’étude a démontré qu’au sein de cette relation homme/animal souvent fusionnelle, le chien représente une bouée de sauvetage pour le maître en rupture avec la société et favorise une estime de soi fragilisée par la situation d’exclusion que rencontrent ces publics.

Les animaux représentent un catalyseur essentiel et une véritable source d’affection. Le lien qui unit le sans-abri à son animal est basé sur une confiance totale qui se retrouve par ailleurs difficilement dans le contexte de la rue.

Cette relation responsabilise les maîtres. Ainsi, nombre de ces chiens sont traités avec respect et leur confort passe souvent avant celui de leur propriétaire.

Le bien-être d’un animal de compagnie se mesure au respect des 5 libertés qui en constituent le socle et auquel tout propriétaire doit se conformer en assurant les soins vétérinaires, l’alimentation et le confort de son animal.

Dans le contexte de la rue :

  • mendier permet le plus souvent au maître d’être en mesure de nourrir son animal mais, sans ressources, les soins vétérinaires restent en revanche difficiles à prendre en charge. Cela conduit parfois à des carences en termes de bien-être animal lesquelles peuvent être exacerbées par le manque de connaissances des besoins du chien par le maître et/ou l’absence de matériels adaptés (laisse, collier, gamelle…) ;
  • les lieux d’accueil et d’hébergement traditionnels refusent très souvent l’accès à l’animal de compagnie ce qui oblige de nombreux maîtres sans-abris à rester… dans la rue !
  • la présence du chien rend difficile l’engagement du maître dans un processus de réinsertion, freinant considérablement l’accès aux droits, aux soins, au logement, à la formation et à l’emploi, un constat partagé par les travailleurs sociaux. Cette relation entre le maître et son chien devient alors un facteur d’exclusion et de marginalisation supplémentaire.

L’engagement d’IFAW : considérer le binôme homme-chien dans sa globalité 

Afin de répondre de façon cohérente, adaptée et coordonnée à la problématique des publics en situation d’exclusion propriétaires de chiens, IFAW a développé différents outils :

  • Le livret destiné à l’accueil et à l’hébergement des publics en situation d’exclusion accompagnés de chiens : cette brochure méthodologique présente aux structures d’accueil et d’hébergement réticentes à l’accueil du binôme homme-chien l’atout du chien dans le parcours d’insertion. Elle propose des outils simples permettant une cohabitation homme-animal optimale et répondant au principe de l’accueil inconditionnel des personnes en situation de rupture ou d’exclusion exposé dans le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale publiée en janvier 2013.
  • Le GUIDE PRATIQUE prendre soin de son chien : Dans ce guide au format d’un passeport distribué aux publics en situation d’exclusion propriétaires de chien, WAFI enseigne à son maître comment répondre à ses besoins fondamentaux pour faire de lui un animal heureux et en bonne santé au quotidien.
  • Le documentaire ‘Jamais sans mon chien’ : Réalisé en 2013, il témoigne de la difficile réalité du quotidien d’hommes et de femmes propriétaires de chien sans-abri dans la ville de Reims. Ces derniers livrent leurs histoires personnelles et racontent ce lien fusionnel à leur chien qui les aide à tenir.
  • Le concept novateur et pluridisciplinaire du CAIR : Par l’octroi de services spécifiques visant à satisfaire les besoins fondamentaux de l’animal, le Centre d’Accueil et d’Initiatives pour la Réinsertion du maître et son chien, a pour objectif général d’accompagner, dans une dynamique globale, le propriétaire et son chien dans chaque étape du processus de réinsertion en s’appuyant sur la médiation animale pour permettre le retour à une stabilité sociale de façon durable de ce binôme.

2 - Etude IPSOS, janvier 2012, disponible auprès d’IFAW