IFAW au secours de Nania

Courant 2017, IFAW a reçu l’appel à l’aide lancé par l’Unité de Gestion de la Réserve nationale des Deux-Balé qui avait pris en charge la gestion d’un éléphanteau trouvé dans sa réserve. Cette aire protégée abrite une population de 200 à 300 éléphants sauvages, se situe à proximité du village de Pigporé où l’éléphanteau a été retrouvé. IFAW a tout de suite pris en charge l’achat de petit matériel et des ingrédients nécessaires à la composition de ses biberons, dont le lait en poudre. L’éléphanteau boit actuellement 16L de lait par jour. IFAW va renforcer l’équipe des gardiens et financer la construction d’un enclos de réhabilitation au sein de la réserve.

Retrouvé seul et déshydraté, nous n’avons aucune certitude quant à ce qui lui est arrivé. Aucune dépouille d’éléphant n’ayant été retrouvée aux alentours, il est peu probable qu’un acte de braconnage soit à l’origine de cette situation. Néanmoins, cela nous laisse à penser que sa mère est peut-être encore vivante. En revanche, l’éléphanteau a pu être séparé de son groupe lors d’un conflit homme-éléphant ou n’est pas parvenu à traverser la rivière, restant seul sur la berge.

Elle s’appelle Nania, qui veut dire « Volonté » en Dioula, l’une des langues locales.

Pour voir le reportage de France2 consacré à Nania, cliquez-ici.

Nania sera sevrée dans près de 3 ans. Durant son sevrage, elle aura besoin d’une présence humaine 24h/24. Pour le moment, elle en a deux, un gardien de jour et un gardien de nuit, mais nous souhaitons en recruter deux autres car le rythme est très difficile à tenir ! Ensuite son retour à la vie sauvage dépendra de son acceptation ou non par les éléphants sauvages présents au sein de la réserve des deux-Balé. Cela pourra prendre plusieurs années.

Pour le moment, Nania serait incapable de se débrouiller toute seule dans la nature. Elle a besoin d’être nourrie au biberon toutes les 3 heures pour pouvoir survivre jusqu’à ses 3 ans. L’objectif sera de progressivement lui apprendre à trouver de la nourriture toute seule afin de permettre sa réhabilitation dans la nature. Si tout se passe bien, elle sera acceptée par les éléphants sauvages qui se trouvent au sein de la réserve et pourra continuer sa vie avec eux.

Pour voir le reportage du 13h15, sur France2, consacré à Nania et au braconnage, cliquez-ici.