(VIDEO) Vrai ou faux : la chasse commerciale aux phoques du Canada

Ça y est, la saison de la chasse commerciale aux phoques est à nouveau ouverte sur la côte Est du Canada et, comme d’habitude, les industriels et politiciens ne lésinent pas sur les mensonges.

Il est difficile de faire la part des choses face à un tel niveau de désinformation.

Alors, remettons les pendules à l’heure.

Mensonge n° 1 : seuls les phoques adultes sont chassés, et les petits sont protégés.

VÉRITÉ : En réalité, seuls les blanchons de moins de deux semaines sont protégés. D’après le ministère Pêches et Océans Canada, 98 % des phoques tués lors de la chasse commerciale sont des petits qui ont entre 3 semaines et 3 mois.

Mensonge n° 2 : Rien n’est gaspillé, toute la viande est utilisée.

VÉRITÉ : Malgré tous les efforts du gouvernement, qui a subventionné l’industrie et tenté de créer un marché pour la viande de phoque pendant des dizaines d’années, 92 pour cent de la viande issue de la chasse commerciale au phoque du Groenland est gaspillée.

Mensonge n° 3 : Les phoques mangent trop de morue, ce qui freine le renouvellement des stocks.

VÉRITÉ : D’après les scientifiques et le ministère Pêches et Océans du Canada, le phoque du Groenland a un très faible impact sur le renouvellement des stocks de morue. Il s’avère même qu’aujourd’hui les populations se reconstituent, malgré la présence de populations relativement élevées de phoques du Groenland. L’idée selon laquelle la chasse aux phoques permettrait de renouveler les stocks de morue n’a aucun fondement scientifique.

Mensonge n° 4 : La chasse aux phoques représente une grosse partie des revenus annuels des pêcheurs

VÉRITÉ : La chasse aux phoques est une industrie moribonde. Les exportations de produits dérivés du phoque sont passées de 12,5 millions d’euros en 2006 à seulement 221 000 euros en 2015. D’après le ministère Pêches et Océans Canada, 1 318 chasseurs étaient actifs en 2014 et ont obtenu chacun environ 1 187 euros de revenus nets de la chasse aux phoques.

Mensonge n° 5 : Il est interdit de matraquer les phoques.

VÉRITÉ : Pendant la saison de la chasse commerciale aux phoques sur la côte Est, les chasseurs utilisent encore en toute légalité les hakapiks et les matraques pour tuer les phoques. Ils utilisent aussi des armes à feu. Or, ces méthodes sont toutes les deux aussi cruelles, notamment compte tenu des conditions dans lesquelles chassent les pêcheurs, tributaires des caprices du temps et poussés par la concurrence.

Mensonge n° 6 : La chasse est la même partout, sur la côte Est comme en Arctique.

VÉRITÉ : La chasse aux phoques en Arctique est très différente de la chasse commerciale de la côte Est. Aucune partie de l’animal n’est gaspillée. Les Inuits dépendent du phoque pour manger et gagner leur vie.

IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) se bat depuis plus de 45 ans pour mettre fin à la chasse commerciale aux phoques sur la côte Est du Canada, et nous continuerons à nous battre tant que cette pratique cruelle et inutile existera. Grâce à vous, nous avons beaucoup progressé : depuis que les marchés internationaux refusent les produits dérivés du phoque, l’industrie est clairement moribonde. Malgré cela, le gouvernement du Canada continue de financer cette industrie à bout de souffle, alors qu’elle ne devrait plus exister que dans les livres d’histoire. Agissez et dites au premier ministre Justin Trudeau qu’il est temps d’en finir avec la chasse commerciale aux phoques.

Sheryl Fink

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie