Les 300 derniers éléphants du Mali sur le point d’être protégés grâce à votre mobilisation

Je débuterai en vous remerciant très chaleureusement d’avoir répondu déjà si nombreux à notre appel d’urgence lancé en mars dernier pour sauver le dernier troupeau d’éléphants du Sahel. À ce jour, vous avez été plus de 73 000 à signer la pétition d’IFAW appelant le ministre de l’Environnement du Mali, monsieur Ousmane Koné, à prendre des mesures immédiates pour sauver les 300 derniers éléphants de ce troupeau.

Il y a peu, nous avons pu porter ce premier élan de mobilisation internationale à la connaissance, non seulement de Monsieur Koné, mais aussi du Président de la République malienne et, d’ores et déjà, d’après nos relais sur place, cette attention mondiale pour le sort des éléphants du Mali a eu pour effet de contribuer à :

  • Engager le Ministre de l’Environnement sur cette question spécifique
  • Autoriser le déploiement de 50 écogardes dans la réserve du Gourma où une formation de lutte anti-braconnage renforcée leur sera donnée
  • Armer ces écogardes
  • Encourager la MINUSMA (la mission des Nations Unies chargée de sécuriser et stabiliser le Mali) à s’engager plus qu'avant dans la protection de la zone du Gourma et de ses éléphants.

Cependant, pour que ces premières mesures ne soient pas qu’un feu de paille, la mobilisation internationale doit continuer en signant la pétition d’IFAW et en invitant le plus grand nombre à faire de même. Le gouvernement malien comprendra ainsi la nécessité d’appuyer et de mener sur la durée des opérations de lutte anti-braconnage pour protéger les éléphants de la zone du Gourma.

Autrefois préservés, les 300 derniers éléphants du Sahel qui ont la particularité d’avoir développé un parcours de migration de 600 km pour accéder aux ressources qui leur sont vitales, sont aujourd’hui en péril.

Exposés au braconnage de groupes armés hostiles qui sèment le chaos depuis 2012 dans le Nord Mali et sont en quête perpétuelle de nouvelles sources de financement, près d’une centaine de ces éléphants ont été tués pour leur ivoire au cours des deux dernières années.

À ce rythme, ils auront disparu d’ici trois ans. Il y a donc urgence à agir. Signez la pétition. 

 

Céline Sissler-Bienvenu 

 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique