Interdiction totale de l’ivoire au Royaume-Uni : une étape cruciale pour la protection des éléphants

Interdiction totale de l’ivoire au Royaume-Uni : une étape cruciale pour la prot
Mardi, 3 Avril, 2018
Londres

IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux se félicite de l’annonce par le Gouvernement britannique d’une interdiction de la vente d’ivoire. C’est une étape encourageante et cruciale pour les éléphants car cela engage le gouvernement à faire tout ce qu’il peut pour garantir que l’interdiction entre en vigueur dès que possible.

Les populations d’éléphants d’Afrique ont atteint un seuil critique : l’espèce est menacée d’extinction en raison du braconnage pour l’ivoire responsable, chaque année, de la mort d’au moins 20 000 éléphants.

Le secrétaire d’État à l’Environnement et membre du Parlement, Michael Gove, a annoncé une interdiction de la vente d’ivoire et s’est engagé à ce que l’interdiction soit la plus stricte d’Europe et l’une des plus sévères au monde.

IFAW a fait campagne en faveur d’une interdiction du commerce de l’ivoire au Royaume-Uni et dans toute l’Europe afin de sauver cet animal emblématique. Un rapport d’IFAW sur le commerce illégal de l’ivoire en Europe, (Saisie d’ivoire en Europe, 2006-2015 - en anglais), a montré que l’Union européenne est toujours une destination pour l’ivoire illégal, une route de transit majeure entre les pays et un exportateur important d’ivoire ancien vers les marchés d’Asie du Sud-Est.

David Cowdrey Directeur des campagnes chez IFAW a déclaré : « L’annonce faite aujourd’hui montre que le Gouvernement a vraiment l’intention de mettre en place une des interdictions les plus sévères au monde. Cette interdiction enverra un message clair et sans équivoque : le commerce de l’ivoire est terminé et doit se cantonner aux livres d’histoire.

L’ivoire ne doit plus jamais être considéré comme une ressource pouvant engendrer un gain financier ou être le symbole d’un statut ; le seul endroit où il a de la valeur, c’est sur un éléphant, dans son habitat naturel. Il est maintenant indispensable que cette loi soit promulguée rapidement afin de protéger les éléphants pour les futures générations ; il ne faut pas traîner. »

IFAW voudrait que l’interdiction de l’ivoire entre en vigueur avant la Conférence intergouvernementale sur le commerce illégal de la faune sauvage, laquelle aura lieu à Londres en octobre prochain.

Des sondages publiés par IFAW l’année dernière ont révélé que la grande majorité des citoyens du Royaume-Uni voulait protéger les éléphants à l’aide d’une interdiction de commerce dans le pays et ne souhaitait pas acquérir personnellement de l’ivoire. Une majorité écrasante (95 %) des personnes interrogées par YouGov ont déclaré qu’elles ne seraient pas intéressées par l’achat d’ivoire ancien*. Un sondage effectué par YouGov auprès des membres du Parlement a également montré que 97 % d’entre eux étaient en faveur d’une interdiction totale ou avec certaines exceptions**.

Et David Cowdrey d’ajouter : « On sait depuis longtemps que le commerce légal de l’ivoire permet souvent de dissimuler l’abattage illégal d’éléphants. Le temps manque pour les éléphants et, en tant que nation peuplée d’amoureux des animaux, la plupart des habitants du Royaume-Uni ont déjà exclu l’ivoire de la liste des choses qu’ils souhaitent détenir et seront ravis de voir que leur avis a été entendu par cette interdiction. »

FIN

Note technique

* Tous les chiffres proviennent de YouGov Plc, sauf mention contraire. L’échantillon total était composé de 2 201 adultes. L’enquête a été réalisée entre le 12 et le 13 avril 2017. Le sondage a été effectué en ligne. Les chiffres ont été redressés et sont représentatifs de la population adulte du Royaume-Uni (âgés de 18 ans et plus).

** Les exceptions concernent les pièces de musée, les miniatures anciennes, les instruments de musiques et les objets ayant une importance historique significative. Tous les chiffres proviennent de YouGov Plc, sauf mention contraire. L’échantillon total était composé de 97 membres du Parlement. L’enquête a été réalisée entre le 20/06/17 et le 07/07/17. Le sondage a été effectué en ligne. Les chiffres ont été corrigés et sont représentatifs de la composition de la Chambre des communes.

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling (IFAW UK)
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie