Échec pour la Namibie à la CITES : les Parties rejettent le plan visant à abandonner la proposition de fermeture des marchés domestiques d’ivoire

Échec pour la Namibie à la CITES :  les Parties rejettent le plan visant à aband
Lundi, 26 Septembre, 2016
Johannesburg, Afrique du Sud

Cinquante-sept Parties à la CITES ont voté contre une motion de la Namibie qui prétendait que la proposition visant à réglementer les marchés domestiques de l'ivoire est irrecevable car hors du périmètre d'action de la Convention.

Les États-Unis ont déclaré que «les Parties se sont penchées sur les marchés nationaux où il existe un lien clair entre le commerce intérieur et international. Il n'y a pas de meilleur exemple de ce lien clair que les éléphants. Nous nions agir au-delà du périmètre d'action de la Convention».

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s’est déclaré heureux de participer au groupe de travail et d’y présenter les preuves de l’efficacité des fermetures des marchés domestiques d’ivoire.

Fait intéressant, le Malawi et le Mozambique ont rompu les rangs du SADC (South African Development Community), rejoignant le Botswana et l'Angola pour appeler à la fermeture des marchés domestiques de l'ivoire.

"IFAW dispose des preuves de l'impact positif de la fermeture des marchés intérieurs de l'ivoire," a dit Grace Gabriel, Directrice régionale d'IFAW Asie.

"En 2011, l'ivoire d'éléphant et la corne de rhinocéros étaient convoités comme un véhicule d'investissement en Chine, poussant leur prix à un niveau record. Le volume des ventes d'ivoire sur le marché des enchères avait atteint plus de 84 millions d’euros, soit une augmentation de 170% par rapport à 2010. Fin 2011, se fondant sur des informations d’IFAW, le gouvernement chinois a émis une ordonnance administrative interdisant la vente aux enchères d'ivoire d'éléphant, de corne de rhinocéros et d’os de tigre.

"En 2014, une étude a révélé une réduction de 90% des ventes d'ivoire sur le marché des ventes aux enchères en 2012 suite à la décision du gouvernement» a ajouté Grace Gabriel.

"L'action décisive du gouvernement chinois de fermer une partie de son marché domestique d’ivoire montre que les interdictions de commerce peuvent avoir un impact immédiat et substantiel sur le commerce."

FIN

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius, IFAW Southern Africa
Contact portable :
+27 82 330 2558
Contact email:
Doerte von der Reith, IFAW Germany
Contact portable :
076 452 9498
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Staci McLennan, Directrice régionale pour l'Union européenne
Directrice régionale pour l'Union européenne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la
Conseiller principal du PDG sur les Partenariats stratégiques et la Philanthropie