IFAW et INTERPOL, main dans la main pour combattre la criminalité contre les espèces sauvages

2012 a été l'une des pires années pour les éléphants et le commerce illicite de l'ivoire, et 2013 s'annonce encore plus catastrophique. Rien qu'en janvier 2013, près de 5 tonnes d'ivoire ont été saisies à Hong Kong, en Chine, à Singapour et à Mombasa, au Kenya.

Peu d'animaux sont aussi menacés par le commerce illicite que les éléphants et il est plus urgent que jamais de mettre en place une coopération internationale pour juguler cette entreprise criminelle.

IFAW et INTERPOL partagent un engagement profond dans la lutte contre le commerce illicite de l'ivoire en renforçant les capacités et en améliorant le partage d'informations entre les différentes agences de lutte contre la fraude relative aux espèces sauvages.

En 2005, IFAW a noué un partenariat avec la Bosack & Kruger Foundation pour subventionner le Programme contre le crime environnemental d'INTERPOL afin de créer un poste d'agent de renseignement sur la criminalité relative à la faune sauvage et d'élaborer des programmes de collaboration pour stopper le trafic d'espèces sauvages.

Une formation pour s'opposer à la criminalité contre les espèces sauvages

IFAW soutient les projets de lutte contre la fraude d'INTERPOL par des formations conjointes à l'application des lois relatives à la faune sauvage. Ensemble, IFAW et INTERPOL ont formé des fonctionnaires des douanes et de la lutte contre la fraude dans 20 pays d'Afrique. Au total, les formations financées par IFAW ont touché plus de 1 600 fonctionnaires de la lutte contre la fraude, des douanes et d'autres autorités dans 30 pays du monde.

Sous l'égide du projet WISDOM d'INTERPOL, qui soutient et renforce les capacités de gouvernance et de lutte contre la fraude pour la protection des éléphants et des rhinocéros, les participants acquièrent diverses compétences nécessaires pour mener des inspections stratégiques de lutte contre la fraude relative aux espèces sauvages, à partir des bonnes pratiques et des leçons apprises sur le terrain.

Le programme couvre la législation internationale sur la faune sauvage, la coopération interagences, la gestion des risques, les techniques d'interrogatoire, les procédures d'enquête, la législation nationale et les outils de lutte contre la fraude.

Le résultat final est une baisse de l'ivoire sur les marchés illicites, une meilleure protection des espèces sauvages, des procès qui aboutissent et un message clair : le trafic d'espèces sauvages est un crime grave aux lourdes conséquences. La contrebande d'ivoire, en particulier, est souvent l'œuvre de mafias internationales qui financent leurs activités illicites par les recettes de ce commerce lucratif.

WORTHY, une juste cause

En première ligne, IFAW a facilité opération WORTHY d'INTERPOL menée en mars et avril 2012 ; ce fut la plus importante opération multinationale jamais organisée contre le trafic d'ivoire d'éléphant et de corne de rhinocéros en Afrique.

Pour préparer l'opération WORTHY, IFAW a financé un programme de formation au Botswana Police College, pour des responsables de la lutte contre la fraude de 10 pays. INTERPOL a mené cet atelier avec l'aide d'Environnement Canada. La formation était centrée sur les compétences fondamentales de lutte contre la fraude qui se sont avérées essentielles à la réussite de l'opération WORTHY.

L'opération WORTHY a donné l'occasion à INTERPOL et IFAW de faire équipe pour s'attaquer aux organisations criminelles qui prospèrent grâce au trafic d'ivoire. La police, les services de lutte contre la fraude, les douanes, les impôts et d'autres services ont mené des inspections et émis des mandats de perquisition contre des grossistes, des revendeurs, des détaillants et des particuliers. Plus de 300 fonctionnaires ont été déployés dans 14 pays d'Afrique.

Résultats

  • 214 arrestations
  • 2 tonnes d'ivoire de contrebande saisies
  • 20 kg de cornes de rhinocéros saisis
  • 30 armes à feu illégales, principalement de type militaire, confisquées

À ce jour, l'opération WORTHY est la plus étendue jamais coordonnée par INTERPOL contre le commerce illicite d'ivoire, non seulement en termes de saisies et d'arrestations, mais aussi parce qu'elle s'est attaquée aux organisations criminelles qui gagnent des millions de dollars en tuant la faune sauvage et en détruisant son habitat, par le meurtre, la corruption et le blanchiment d'argent.

Cette opération n'est que l'un des éléments du plan à long terme qu'IFAW a élaboré pour réduire le trafic d'ivoire et de corne de rhinocéros en Afrique et ailleurs.