Aujourd’Hui En Floride, Une Réunion A Huis Clos Pourrait Autoriser La Chasse Commerciale À La Baleine

Lundi, Septembre 15, 2008
St. Petersburg, Floride
La Commission baleinière internationale (CBI), qui définit les réglementations internationales de la chasse à la baleine a programmé une réunion à huis clos du 15 au 19 septembre au Trade Winds Resort de St. Petersburg, en Floride (États-Unis), afin d'examiner une levée de l'interdiction de la chasse commerciale à la baleine.

La commission, un organisme international de quatre-vingt pays membres, a adopté pour la première fois l'interdiction de la chasse à la baleine en 1982 afin d'éviter l'extinction des populations de baleines déjà déclinantes. Aujourd'hui, alors que plusieurs études indiquent que certaines espèces de baleines montrent peut-être les premiers signes de reprise, les nations baleinières sont pressées d'envisager la reprise des pratiques commerciales de chasse à la baleine.

Le président de la CBI, William T. Hogarth, qui exerce également les fonctions de Doyen du College of Marine Science, University of South Florida, St. Petersburg, Floride, Etats-Unis, dirige la réunion à huis clos du Groupe de travail restreint de la CBI.

"Ces réunions à huis clos font peser une menace sérieuse sur l'avenir de la CBI et des baleines pour la protection desquelles elle a été créée," a déclaré Patrick R. Ramage, Responsable du Programme mondial sur les baleines du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW www.ifaw.org) "Les baleines sont confrontées à un nombre de menaces plus élevé aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été et les Américains, de l'Atlantique au Pacifique, veulent qu'elles soient protégées. La dernière chose dont nous ayons besoin est d'un accord secret de reprise de la chasse à la baleine. Le Dr. Hogarth devrait soit reprendre le processus d'étude approfondie, soit simplement annuler les réunions."

Le Japon, la Norvège et l'Islande continuent de défier l'interdiction – les réalités

En dépit d'une interdiction internationale de la chasse à la baleine mise en place depuis plus de 25 ans, le Japon, la Norvège et l'Islande continuent de pratiquer la chasse commerciale des baleines. En conséquence, plus de 30.000 cétacés ont été tués pour des raisons commerciales depuis 1986. Si la réunion de St. Petersburg met en péril l'interdiction de la chasse à la baleine, ce nombre ne fera qu'augmenter.

Vingt-six pays membres de la CBI devraient participer aux réunions de St. Petersburg, dont beaucoup devraient soutenir l'effort mené par le Japon pour abroger l'interdiction de la chasse à la baleine. Au cours des 15 dernières années, le Japon s'est engagé dans une stratégie de "consolidation des votes" utilisant l'aide aux pêcheries pour persuader les pays à rejoindre la CBI et voter en faveur de l'abattage des baleines. Après avoir établi une minorité de blocage au sein de la CBI, le Japon augmente maintenant la pression exercée sur celle-ci afin d'inverser l'interdiction mondiale imposée actuellement sur la chasse à la baleine.…/…"L'interdiction mondiale  de la chasse commerciale des baleines a été l'une des victoires les plus importantes de la conservation au cours du siècle dernier," ajoute P.Ramage. "Si le Japon, la Norvège, et l'Islande, les trois derniers pays engagés dans la chasse commerciale des baleines ont réussi à faire basculer l'interdiction de la chasse baleinière, quarante ans d'efforts de conservation seront tombés à l'eau."

Pour toutes informations sur l’'interdiction de la chasse à la baleine consultez-le site www.stopwhaling.org

Post a comment

Contact presse

Bernard Derty (IFAW, France)
Contact phone:
06 08 30 16 17
Contact email: