L’Islande sommée d’abandonner le massacre par 11 pays qui condamnent sa chasse à la baleine commerciale

Mercredi, Mars 9, 2011
Yarmouth Port, MA
L‘Islande est sommée d’abandonner sa chasse à la baleine commerciale alors que les Etats-Unis et 10 autres pays ont publié une résolution condamnant le massacre cruel et inutile de rorquals communs et de petits rorquals en voie de disparition.

IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org), a appelé le gouvernement islandais à entendre les critiques internationales et à s’orienter vers l’observation des baleines comme une alternative humaine et profitable à la cruauté de la chasse à la baleine.

Cette résolution conjointe emmenée par les États-Unis, et également signée par l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Brésil entre autres, réaffirme « la forte opposition au  massacre commercial continu et croissant de baleines en Islande » de même qu’à son récent commerce international de produits issus des baleines. Il est aussi stipulé « nous sommes profondément choqués par le massacre de 125 rorquals communs en 2009 puis de 148 autres en 2010 ordonné par l’Islande ”.

En novembre 2010, le Département américain du commerce a rendu publique une lettre qu’il avait adressée au gouvernement islandais au sujet des ses activités de chasse à la baleine, dans lequel il prévenait que toutes les conditions étaient réunies pour prendre des mesures contre l’Islande à ce sujet.

Patrick Ramage, Directeur du Programme international sur les baleines d'IFAW, a déclaré: “Au-delà du massacre de centaines de baleines en voie de disparition que ses propres citoyens refusent de consommer, le gouvernement islandais  porte atteinte à ses propres intérêts économiques. Nous sommes encouragés dans notre démarche par l’opposition croissante de la population islandaise à cette cruelle industrie de gaspillage. Nous accueillons favorablement les mesures prises par les Etats-Unis et les autres pays qui somment l’Islande de rejoindre le consensus mondial qui émerge autour de la conservation des baleines au XXIème siècle.”

L’année dernière, les baleiniers islandais ont abattu plus de 200 baleines. L’Islande ne dispose que d’un marché domestique limité pour écouler la viande de petit rorqual et la viande de baleine ne fait pas partie des traditions culinaires islandaises. Celles-ci sont donc tuées dans l’espoir de trouver un marché au Japon, lequel peine à se révéler vraiment.

A l’inverse, l’observation des baleines est lucrative et se révèle être l’une des attractions touristiques les plus populaires du pays, générant presque 6 millions d’euros par an pour les populations côtières.

Le gouvernement islandais n’a pas encore dévoilé les détails ni les quotas de chasse prévus pour 2011.

Post a comment

Contact presse

Patrick Ramage (IFAW HQ)
Contact phone:
+ 001 508 744 2071
Contact email: