La protection des éléphants, des baleines et des tigres émerge du forum sur la conservation

Vendredi, Juin 15, 2007
La Haye, Pays-Bas
Suspendre le commerce de l'ivoire, arrêter l'élevage commercial des tigres pour l'exploitation de leurs organes et maintenir le moratoire sur la chasse commerciale des baleines. C'étaient les principales issues en jeu lors de la 14ème session de la Conférence des Parties de la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction (CITES), convention sur la conservation parrainée par les Nations Unies qui s'est réunie du 3 au 15 juin. Les organisations et institutions qui sont engagées dans la protection de la faune sauvage, notamment IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) se réjouissent de ce qu'en dépit des efforts significatifs entrepris par le lobby pro-commerce pour transformer la CITES en une convention sur le commerce, les parties ont réussi à maintenir la CITES fermement enracinée dans le mandat de conservation qui lui avait été confié initialement.
"La CITES est une convention sur la conservation conçue pour protéger la faune et la flore sauvages contre les menaces du commerce, et non un outil destiné à promouvoir ce commerce," commente Peter Pueschel, Responsable mondial du Programme d'IFAW sur le commerce de la faune sauvage. "Nous nous sentons encouragés de voir que tant de pays coopèrent ensemble pour prendre de bonnes décisions de conservation."
 
La décision prise sur le commerce de l'ivoire, qui ouvrira maintenant la voie à une "période de repos" minimale de neuf ans pour les éléphants, en est l'un des éléments phares. "Cette avancée est bien plus importante que nous ne le pensons dans la mesure où, pour la première fois, nous constatons la présence d'un solide bloc africain pro-conservation," affirme M. Pueschel. "Cette coalition d'états africains pro-conservation est désormais une force sur laquelle il faudra compter au sein de la CITES." ajoute-t-il.
 
L'un des autres sujets dominants de cette session a été la conservation des tigres. Les principaux états de l'aire de répartition des tigres, notamment l'Inde, le Népal et la Russie, ainsi qu'une majorité significative de pays dont le territoire n'abrite pas de tigres, ont renforcé la protection des tigres sauvages en adoptant une décision qui décourage l’élevage en captivité des tigres afin de faire le commerce de leurs organes et produits dérivés. 
 
"Le monde avait rendu hommage au moratoire sur le commerce des tigres adopté par la Chine en 1993, qui avait permis de réduire la demande des consommateurs et aidé à la reprise des populations de tigres sauvages," assure Grace Gabriel, Directrice Régionale d'IFAW pour l'Asie. "La communauté internationale fortement insisté auprès de la Chine pour qu'elle ne cède pas sous la pression commerciale des gérants d'élevages de tigres et leurs investisseurs, qui élèvent les tigres pour leurs organes et menacent le monde de perdre les tigres sauvages en tant qu'espèce."
 
Les délégués à la CITES ont également réprimé les tentatives japonaises et islandaises de reprise de la chasse commerciale des baleines. Depuis 1994, le Japon et la Norvège ont régulièrement soumis des propositions à la CITES, cherchant à affaiblir la protection des grands cétacés. "Cette décision et la forte majorité qui s'est dégagée en faveur de la conservation lors de la session de la CBI qui s'est terminée la semaine dernière signalent l'émergence d'un consensus global sur la protection des baleines au cours du XXIème siècle," confirme Patrick Ramage, Responsable du Programme global de protection des baleines d'IFAW.
 
Les parties ont également convenu de mettre en place un atelier afin de lutter contre le trafic sur l'Internet, indiquant que la nécessité d'accorder une attention croissante aux questions d'application de la réglementation est de plus en plus reconnue, et notamment en ce qui concerne l'intensification des ventes électroniques de produits illicites provenant d'animaux sauvages. La campagne menée par IFAW a été déterminante dans l'annonce prise récemment par eBay d'interdire tout commerce transfrontalier de l'ivoire d'éléphant.

Post a comment

Contact presse

Lynn Levine (IFAW, Headquarters)
Contact phone:
+ 1-508-648-3557
Contact email: