Chasse à la baleine : 25 pays protestent auprès de l’Islande

Mercredi, Novembre 1, 2006
Reykjavik, Islande
le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW - www.ifaw.org) accueille avec satisfaction la pression diplomatique sur le gouvernement Islandais à propos de sa politique de pêche à la baleine. Les ambassadeurs de 25 pays ont décidé de signer une déclaration diplomatique commune remise au ministre islandais des affaires étrangères ainsi qu’au ministre de la pêche.
Cette démarche diplomatique exprime l'opposition de ces pays à la reprise de la chasse commerciale à la baleine et demande au gouvernement islandais de reconsidérer sa politique.
 
"Nous trouvons très encourageant cette réaction mondiale, forte et pleine d'espoir et espérons que le gouvernement islandais reconsidérera sa position," a dit le Docteur Joth Singh, Directeur de la Protection de la Faune et de l'Habitat d'IFAW. "Nous n'avons aucune querelle avec les islandais. Au-delà de la mise en danger des baleines, il est clair que les victimes de cette décision du gouvernement islandais sont l'industrie du tourisme en Islande et la réputation internationale de ce pays."
 
Lors de cette annonce qui a provoqué une couverture sans précédent des médias du monde entier, le Ministre islandais de la Pêche, Einar K. Gudfinnsson, a donné  l’autorisation, le 17 octobre 2006 pour la chasse de neuf rorquals communs (espèce en danger) et  de 30 petits rorquals (baleines de minke). Depuis lors, les chasseurs islandais ont tué sept rorquals communs et un petit rorqual. Le rorqual commun est la deuxième plus grande baleine au monde, en terme de taille après la baleine bleue, sa longueur moyenne est de 18 à 22m et son poids peut aller de 30 à 80 tonnes. Un grand nombre de ces baleines a été tué par les chasseurs dans le passé, cette espèce est considérée aujourd’hui en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature  (IUCN). Le petit rorqual peut mesurer jusqu'à 10m et est caractérisé par sa vivacité et sa curiosité.
 
Traditionnellement, les Islandais ne consomment pas la viande de baleine, ils comptent sur le Japon comme acheteur potentiel. Mais l'Ambassadeur japonais en Islande Fumiko Saiga a publiquement annoncé que le Japon n’en voulait pas, expliquant que son pays avait actuellement des surplus de viande de baleine.
 
Pour le Docteur Singh, "Sans marché pour la viande, demeure la question : Pourquoi le gouvernement islandais a-t-il récemment décidé une reprise d’une chasse si gaspilleuse et si économiquement inutile ».

IFAW demande aux 2,5 millions de personnes qui le soutiennent dans le monde de s'opposer à la reprise de la chasse commerciale décidée par le gouvernement islandais. Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le site www.ifaw.org.

Post a comment

Contact presse

Michele Duff (IFAW, Headquarters)
Contact phone:
+1-508-744-2235
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni