Scandale à la CBI, le Japon et ses alliés obtiennent la majorité pour la reprise de la chasse à la baleine

Dimanche, Juin 18, 2006
Frigate Bay, St. Kitts
Après avoir été mis en minorité sur chaque proposition présentée lors de la 58ème réunion de la CBI, le Japon et d'autres nations favorables à la chasse à la baleine ont cherché à obtenir un consensus sur la "Déclaration de St.Kitts et Nevis", un texte général appelant à la reprise de la chasse à la baleine et à d'autres actions longtemps souhaitées par le Japon et ses alliés de la CBI.
Bien qu'ayant obtenu 33 voix pour, 32 contre et une abstention, le statut de cette déclaration au sein de la CBI reste incertain car beaucoup d'états ont contesté la validité de ce vote. Outre cette contestation du processus de vote, de nombreux pays se sont immédiatement dissociés de cette déclaration ou ont confirmé leur opposition ; il s'agit notamment des Etats-Unis, de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, du Brésil, de l'Allemagne, de la France, du Mexique, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de Monaco, de l'Italie, de l'Argentine et de la Belgique.
 
Les ONG présentes à St.Kitts comme observateurs à la CBI ont elles aussi rapidement critiqué à la fois la déclaration et le processus que les partisans de la chasse ont utilisé pour la faire voter.
 
Le Dr. Joth Singh, Directeur de la Protection de la Faune et de l'Habitat d'IFAW a déclaré :
 
"C'est une attaque furtive portée à la CBI. Après avoir subi un échec sur chaque proposition soumise à cette réunion, les pays qui continuent à chasser la baleine et leurs alliés ont concocté un accord non contractuel, l'ont fait jaillir devant la commission et ont poussé à ce qu'il soit soumis aux votes. Ils veulent tuer les baleines, et ils sont prêts à tuer la Commission pour y parvenir.  Mais cette manœuvre n'est pas l'estocade, simplement un coup de banderille. 
 
"Nous sommes extrêmement préoccupés, mais pas découragés. Le moratoire sur la chasse commerciale des baleines perdure et nous pourrons sans doute constater d'autres déplacements des voix lors de cette semaine, avant la fin de cette réunion. Quoi qu'il se passe au cours des prochains jours, nous continuerons à travailler au sein de la CBI et à l'extérieur afin de construire un monde meilleur pour les animaux et les hommes et dans le but de protéger les baleines pour les générations futures."
 
Le texte de la "Déclaration de St.Kitts et Nevis" sera disponible en anglais sur le site www.ifaw.org.
 
IFAW en appelle aux membres de la CBI pour qu'ils prennent fermement position contre la chasse commerciale lors de cette réunion. Pour que votre voix se fasse entendre en faveur des baleines, visitez dès aujourd'hui le site Internet de la campagne entreprise par IFAW : www.stopwhalingnow.org.

Post a comment

Contact presse

Jennifer Ferguson-Mitchell (IFAW, Headquarters)
Contact portable :
+1-869-762-0328
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni