A la Commission baleinière : Répit pour les baleines qui restent néanmoins menacées

Vendredi, Juin 24, 2005
Ulsan, Corée
La 57ème conférence annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI) s’est terminée aujourd’hui. Après cinq jours de tentatives infructueuses, le gouvernement japonais a essayé de persuader cet organisme international d’appuyer ses projets d’augmentation de la chasse à la baleine. Depuis l’interdiction par la CBI de la chasse commerciale à la baleine en 1986, le Japon a tué plus de 8.000 baleines, en tirant parti d’une disposition de la CBI qui autorise la chasse à des fins scientifiques. 
Lors de la session qui s’est déroulée cette semaine, le Japon a officiellement annoncé son intention de doubler ses quotas de pêche « scientifique » dans le Sanctuaire de l’Océan Austral, autour de l’Antarctique, et a ajouté les baleines à bosse et les rorquals communs à sa liste de cibles. Toutefois, une nette majorité de pays membres de la CBI a voté en faveur d’une résolution appelant le Japon à retirer son nouveau plan de chasse scientifique des baleines.    

« Les membres majoritaires de la CBI opposés à la chasse sont soulagés, mais les baleines ne le sont pas. Actuellement, le Japon tue des centaines de cétacés dans le Pacifique Nord et prévoit d’en abattre un millier de plus dans le sanctuaire de l’Antarctique » a confirmé le Dr. Joth Singh, Directeur d’IFAW pour la Faune sauvage et l’habitat. « La rhétorique qui a prévalu cette semaine était encourageante, mais une action significative d’autres pays est nécessaire pour arrêter le massacre perpétré par le Japon au nom de la science. »

Le Japon a été déçu par sa tentative d’obtenir une majorité favorable à l’une de ses propositions de chasse à la baleine, mais son porte-parole a juré que le « tournant historique, le point décisif, allait bientôt se produire » au sein de l’organisme, qui a conservé une étroite majorité en faveur de la protection des cétacés pendant toute la semaine. Quatre nouveaux états membres (Nauru, la Gambe, le Togo et le Cameroun) ont rejoint la CBI quelques jours seulement avant l’assemblée. Le Japon a indiqué qu’il s’attendait à l’adhésion de nouveaux membres avant la prochaine réunion annuelle de la CBI à St. Kitts et Nevis l’an prochain.

Post a comment

Contact presse

Patrick Ramage (IFAW, Headquarters)
Contact portable :
+82-(0)10-2283-4226

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni