VIDÉO : Petits oursons russes deviendront grand… et retrouverons la liberté

Dans toutes les familles, un jour vient où les enfants sont suffisamment grands pour vivre seuls. Ces derniers ont envie de liberté, et leurs parents ravis de les voir devenir adultes.

Au Centre de réhabilitation des ours du Fonds international pour la protection des animaux, la situation est à peu près la même.

Au début de l’année, pendant les mois d’hiver, nous commençons notre travail avec des ours souffrant d’une insuffisance pondérale à la naissance. Ils doivent tout d’abord apprendre à boire du lait au biberon et à manger des céréales dans un bol.

Durant le printemps, l’été et une partie de l’automne, les oursons apprennent à survivre dans la forêt, à chercher leur nourriture et à éviter les dangers, notamment les humains.

Alors seulement les ours atteignent un poids normal et sont capables de se nourrir et de se débrouiller seuls. Le moment vient alors de les relâcher dans la forêt.

Et ce n’est pas là chose aisée.

Dans un premier temps, on administre un sédatif aux oursons afin de réduire le stress que provoque chez eux l’approche de notre équipe et de faciliter leur transport jusqu’à l’endroit du relâcher.

Pendant la période de réhabilitation, on leur apprend à se méfier des hommes. À cet âge, leurs dents et leurs griffes sont déjà des armes redoutables.

On pose également une étiquette jaune sur leur oreille afin de les reconnaître si quelque chose leur arrive par la suite.

On les installe ensuite délicatement dans une cage avant de les emmener à l’endroit où ils seront relâchés.

Le chargement des ours et le voyage qui s’ensuit durent plusieurs heures. Au moment où nous arrivons à destination, les oursons sont déjà réveillés et attendent d’être libérés.

Et c’est là l’aboutissement de plusieurs mois de dur labeur pour toute l’équipe.

La cage s’ouvre, marquant ainsi le début de la nouvelle vie des ours dans la nature.

En les voyant s’élancer dans la forêt, nous sommes pleins d’espoir et d’enthousiasme quant à leur avenir.

S’ils savaient tous ceux qui soutiennent IFAW et qui leur ont donné une deuxième chance, et s’ils pouvaient les remercier, ils le feraient. Ce sont maintenant des animaux sauvages qui vivent dans leur habitat naturel. Merci à vous tous de nous aider à les sauver et à les rendre à leur milieu naturel.

--EZ

Pour plus d’informations sur notre mission de réhabilitation des oursons russes, rendez-vous sur notre page dédiée.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW