Une tonne d’ivoire d’éléphant bientôt détruite à Central Park

Mercredi, 12 Juillet, 2017
Washington, DC

Le New York State Department of Environmental Conservation (DEC, Département de conservation de l’environnement de l’État de New York) prévoit de détruire plus d’une tonne d’ivoire confisqué par les autorités fédérales. Ces défenses, colifichets, statues, bijoux et autres objets de décoration en ivoire seront broyés à Central Park sous les yeux des passants. Par ce geste, les autorités entendent envoyer un message clair et condamner fermement la criminalité envers les espèces sauvages qui menace d’éradiquer la population déclinante des éléphants d’Afrique.

Cet événement est une initiative du New York State Department of Environmental Conservation (DEC), d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux), de la Wildlife Conservation Society (WCS) et d’un groupement de plusieurs autres organismes de conservation des espèces sauvages, avec le soutien du joaillier Tiffany & Co.

Parmi les organismes partenaires figurent certaines des plus célèbres ONG de conservation des espèces sauvages au monde :

  • l’African Wildlife Foundation ;
  • l’Association of Zoos and Aquariums (Association des zoos et aquariums) ;
  • The Humane Society of the United States ;
  • le Natural Resources Defense Council ;
  • Save Animals Facing Extinction ;
  • la United States Wildlife Trafficking Alliance et
  • WildAid.

Les États-Unis demeurent l’un des plus grands pays consommateurs de produits en ivoire à l’échelle mondiale, étant ainsi à l’origine d’une demande importante. En broyant cet ivoire, les autorités fédérales espèrent que la portée symbolique de ce geste incitera à tarir la demande aux États-Unis et dans les autres pays consommateurs, pour faire cesser le massacre. Cet événement a pour but d’attirer l’attention du monde entier sur le sort des éléphants.

Les populations d’éléphants d’Afrique ont diminué de 60 % depuis que le USFWS (Fish and Wildlife Service) les a inscrites sur la liste des espèces menacées en 1978. Ce déclin massif résulte en grande partie de la perte d’habitat, du braconnage, de l’exploitation commerciale, de la chasse aux trophées, du conflit qui oppose les éléphants et les hommes, de l’instabilité et des conflits régionaux ainsi que du changement climatique. Entre 2005 et 2014, les chasseurs de trophées ont tué pas moins de 4 600 éléphants et importé leurs parties aux États-Unis.

L’année dernière, IFAW a publié un rapport intitulé Tuer pour le prestige: une analyse du commerce mondial des trophées de chasse, qui offre une étude approfondie sur la portée et l’envergure de l’industrie de la chasse aux trophées dans le monde. D’après le rapport, plus de 10 000 trophées d’éléphants ont fait l’objet d’un commerce légal entre 2004 et 2014.

Cet événement survient dans un contexte où les autorités nationales et fédérales des États-Unis luttent activement contre le commerce d’ivoire et d’espèces sauvages dans le pays. IFAW a joué un rôle essentiel dans l’adoption de mesures prohibitives dans les trois États les plus concernés par le trafic d’espèces sauvages, à savoir l’État de New York, la Californie et Hawaï, en plus de l’État du New Jersey, et continue de progresser dans la lutte pour protéger davantage les espèces sauvages dans le monde.

FIN

Note aux rédacteurs

La destruction aura lieu Jeudi 3 août 2017, à 10 h 30 du matin à Central Park, dans la ville de New York,

Photo disponibles ici  Ivoire confisqué destiné à être broyé.  CREDIT: NYDEC

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats.

IFAW lutte tout particulièrement contre le trafic mondial d’animaux sauvages qui menace la biodiversité en menant vers une disparition définitive de nombreuses espèces déjà menacées et peut aussi faciliter l’expansion et la transmission de maladies infectieuses aux animaux domestiques comme aux êtres humains. IFAW déploie des actions conçues pour maximiser l’impact des actions policières dans ce domaine.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Matt Sutton, The Rosen Group
Contact phone:
+1 212.255.8478
Contact portable :
+1 915.227.5680
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique