Sauvetage d’un couguar et d’un puma dans l’Ohio alors qu’une loi fédérale propose de protéger les grands félins

© IFAW/ V. DeWitt
Vendredi, Mars 23, 2012
Yarmouth Port, Massachussetts, États-Unis

Lundi dernier, Nikita, une tigresse blanche de 7 ans, et Tasha, un femelle puma âgée de 10 ans, ont entamé un voyage par camion plateau de près de 1 300 kilomètres pour rejoindre le Wildcat Sanctuary. Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW – www.ifaw.org) a débloqué des fonds d’urgence afin de pouvoir couvrir les coûts liés au transfert de ces animaux et à la préparation de leur nouvel habitat à Sandstone, dans le Minnesota. Ce sauvetage intervient au moment où une nouvelle loi fédérale visant à interdire la possession de félins est présentée.

 « Depuis 2003, IFAW a participé au sauvetage de plus de 30 tigres et lions vivant dans des abris non autorisés et a fait fermer des réserves ainsi que d’autres espaces impropres à la conservation de ce type d’animaux aux États-Unis », explique Gail A’Brunzo, responsable de l’équipe de sauvetage d’urgence d’IFAW. « Les félins sont des animaux sauvages et ne peuvent pas être considérés comme des animaux de compagnie. La captivité est synonyme de souffrances pour eux mais aussi pour leur propriétaire. »

Le premier propriétaire de Nikita était Sam Mazzola, éleveur, montreur et ancien détenu qui utilisait la tigresse lors de séances de photos publiques. A la mort de Mazzola l’an passé, Nikita a été transférée dans sa deuxième demeure dans l’Ohio, où elle se trouve encore aujourd’hui. Elle souffre de troubles comportementaux graves. Ainsi, la simple vue de personnes inconnues ou d’appareils photos provoque chez elle des réactions pour le moins explosives et allant jusqu’à l'automutilation.

L’autre cas n’est pas sans rappeler la tragédie survenue l’an dernier à Zanesville, une ville également située dans l’Ohio : Tasha, la femelle puma, s’était échappée du garage dans lequel elle était retenue captive depuis neuf ans. Sa propriétaire d’alors n’avait pas osé signaler la fuite par peur de voir l’animal abattu. Heureusement, Tasha avait fini par revenir avant de pouvoir représenter un quelconque danger pour la communauté locale.

La mise en application de lois plus strictes dans l’État de l’Ohio, qui sera bientôt suivie au niveau fédéral, de même que les difficultés inhérentes à la possession de grands félins à long terme ont convaincu les propriétaires actuels de la tigresse et du puma de les remettre au Wildcat Sanctuary.

 « Nous sommes absolument ravis d’accueillir Nikita et Tasha au sein de notre sanctuaire. Ces félins quittent une cage de 90 m² pour un vaste espace de près de 2 500 m², où ils disposeront de juchoirs, de grottes et de plans d’eau pour s'épanouir en toute liberté », confie Tammy This, la directrice du Wildcat Sanctuary.

Le nombre alarmant de félins détenus comme animaux de compagnie aux États-Unis rend nécessaire la mise en place d'une loi plus contraignante au niveau fédéral. Le mois dernier, un projet de loi bipartisane visant à interdire l’élevage et la possession de grands félins en captivité a été présenté à la Chambre des représentants par Buck McKeon (Républicain) et Loretta Sanchez (Démocrate), deux élus de Californie. Le « Big Cats and Public Safety Protection Act » permettrait de s’assurer que lions, tigres et autres félins dangereux ne constituent plus une menace pour la sécurité publique et ne se retrouvent pas à vivre dans des conditions  déplorables, soumis à de mauvais traitements et à la cruauté de leurs propriétaires. Cette loi permettrait également de renforcer les efforts en matière de protection des félins à l’échelle internationale.

 « À la suite de l’incident de Zanesville, de nombreuses personnes ont réalisé que l'enchevêtrement des réglementations fédérales et des législations des Etats divergentes ne permettait pas d'encadrer convenablement la possession de félins », reconnaît Paul Todd, chargé de campagne pour IFAW à Washington, D.C. « Ce qu’il nous faut, c’est une loi unique qui permette de protéger les félins comme Nikita et Tasha, de même que les communautés dans lesquelles ils vivent, de ce genre de situations cruelles et potentiellement dangereuses. »

Aujourd’hui, environ 5 000 tigres vivent en captivité aux États-Unis, alors que moins de 3 000 vivent en liberté dans le monde entier.  Au cours des 21 dernières années, les incidents impliquant des grands félins en captivité aux États-Unis ont provoqué la mort de 21 personnes et de 143 félins. On dénombre également 246 cas de mutilations, 254 fuites et 131 saisies d'animaux sur cette même période.

Il s’agit là de la seconde opération de sauvetage de félins à laquelle IFAW prend part dans l’Ohio. En octobre 2007, six grands félins abandonnés (deux lions et quatre tigres) avaient été secourus dans un domaine non autorisé de Gambier avant d’être transférés dans des sanctuaires en Floride et au Texas.

À propos d’IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Abby Berman (Rosen Group)
Contact phone:
+1(646) 695-7044
Contact email:
Michael Booth (IFAW USA)
Contact phone:
+1 (508) 744-2076
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW