Monaco : escale du navire de recherche sur les baleines d'IFAW avant ses travaux en Méditerranée

Monaco : escale du navire de recherche sur les baleines d'IFAW avant ses travaux
Lundi, Juin 24, 2013
Monaco

Le navire de recherche dernier cri d'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a jeté l'ancre le week-end dernier dans les eaux monégasques en prélude à ses recherches estivales sur les baleines en Méditerranée.

Avant de reprendre la route pour mener à bien sa mission de protection des cétacés, le Song of the Whale a eu l'honneur de recevoir hier (dimanche 23 juin) la visite de son Altesse sérénissime le Prince Albert II de Monaco.

Ce navire d'IFAW, spécialement conçu pour l'étude non-intrusive des cétacés dans toutes les mers du globe, est plus nécessaire que jamais en raison des multiples menaces qui pèsent aujourd'hui sur leur survie. De la fin juin à la mi-septembre, le Song of the Whale sondera les eaux septentrionales de la mer Égée avant de gagner les eaux égyptiennes, et poursuivra éventuellement vers la côte sud de la Turquie, à proximité de Chypre.

Des étudiants de la région auront l'occasion de monter à bord du Song of the Whale pour accompagner l'équipe de recherche du navire.

Patrick Ramage, Directeur du programme Baleines d'IFAW, témoigne : « L'étude des baleines dans leur milieu naturel est l'un des champs de recherche les plus passionnants du moment. »

« Nous remercions sincèrement son Altesse sérénissime le Prince Albert II pour son soutien de tous les instants, mais aussi la Fondation Prince Albert II de Monaco et nos autres partenaires de longue date sur le Rocher. Grâce à eux, nous allons pouvoir explorer les eaux méditerranéennes afin de comprendre les nouvelles menaces qui pèsent sur les baleines et identifier nos moyens d'action. »

« Les baleines et les habitats marins de la Méditerranée et du monde entier doivent désormais faire face à de nouvelles menaces d'origine humaine. Répondre à ces défis nécessite une meilleure compréhension scientifique de ces interactions, à laquelle les membres d'IFAW et du Song of the Whale contribuent», a déclaré SE M Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco.

« Nous souhaitons à l'équipe d'IFAW beaucoup de succès dans cette mission vitale et nous sommes impatients de connaître les résultats décisifs de ces recherches en Méditerranée. »

Comptant parmi les navires de recherche les plus silencieux au monde, le Song of the Whale continue de rassembler de précieuses informations sur les baleines et sur les menaces qui les affectent en utilisant des techniques non-intrusives telles que la photo-identification et la surveillance acoustique (l'enregistrement des sons émis par les cétacés à l'aide d'hydrophones). Son existence même démontre qu'il n'est pas nécessaire de tuer les baleines, ni même de les déranger, pour pouvoir les étudier.

Cette nouvelle mission vise à aider les espèces menacées ou vulnérables, telles que le grand cachalot, la baleine de Cuvier, le marsouin commun ou encore le dauphin commun, en contribuant à la création d'aires marines protégées et en examinant les risques induits par les collisions avec les bateaux et la pollution sonore sous-marine d'origine humaine.

Une étude récente portant sur ces risques et sur l'état des populations dans la Méditerranée a établi les collisions avec les navires et les enchevêtrements dans les filets dérivants comme les principales menaces pour les grandes baleines, de même que la pollution sonore d'origine humaine s'avère particulièrement néfaste pour certaines espèces telles que la baleine de Cuvier. La pollution chimique, les débris marins, les enchevêtrements et les perturbations humaines représentent également des menaces considérables pour les petits cétacés.

 

Notes aux rédacteurs:

 

Le travail d'IFAW en mer Méditerranée

IFAW a mené à bien plusieurs projets en 1994, 2003, 2004 et 2007 dans le cadre de la création du sanctuaire PELAGOS et de l'étude des grands cachalots dans le périmètre d'action de l'ACCOBAMS. IFAW a également organisé des actions de sensibilisation et des concertations politiques à Monaco, à Palma de Majorque, à Dubrovnik, en Libye, en Égypte et en Grèce.

En outre, IFAW et l'équipe du Song of the Whale sont impliqués dans la conservation des phoques moines dans la mer Méditerranée depuis plusieurs décennies.

Au cours de cette saison de recherche, IFAW collaborera avec des organisations intergouvernementales (CIESM et ACCOBAMS), divers ministères, des groupes de recherche régionaux, des ONG et des universités.

En dépit de sa taille relativement modeste, la mer Méditerranée abrite une remarquable diversité d'espèces de cétacés, dont au moins 11 espèces sont fréquemment observées (rorqual commun, grand cachalot, baleine de Cuvier, orque, globicéphale noir, dauphin de Risso, sténo à rostre étroit, grand dauphin, dauphin bleu et blanc, dauphin commun à bec court et marsouin commun). D'autres espèces sont présentes de manière sporadique, à l'instar de la baleine de Minke, de la baleine à bosse et de la fausse orque.

De nombreuses menaces pèsent sur la survie des mammifères marins : enchevêtrement accidentel dans les filets de pêche, marées noires, déclin des ressources halieutiques, collision avec des navires, perturbations, pollution sonore et ingestion de débris solides. Presque entièrement fermée, la mer Méditerranée est très exposée à ces menaces en raison des pressions considérables exercées par les activités humaines sur sa faune.

 

 

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling (IFAW, UK)
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni