Le Centre de sauvetage des rapaces de Pékin fête ses 15 ans

Depuis sa création en 2001 par IFAW, le Centre de sauvetage des rapaces de Pékin (BBRC), situé sur le campus de l’université normale de Pékin, a secouru 4 229 oiseaux de proie issus de plus de 30 espèces, notamment des faucons, des aigles, des chouettes et des vautours.

Plus de 55% des oiseaux secourus ont pu être remis en liberté après une période de réhabilitation.

Deux récents patients du centre ont retenu notre attention dans le cadre d’un projet vidéo. Grâce à une caméra Phantom, nous avons pu filmer au ralenti l’oiseau le plus rapide du monde, le faucon pèlerin. Nous avons également pu filmer un hibou grand-duc, l’un des plus grands oiseaux de proie, alors qu’il prenait son envol et déployait ses ailes de plus d’un mètre de long.

Les aptitudes de vol des oiseaux doivent justement être évaluées avant que nous ne remettions nos patients dans la nature.

Les rapaces accueillis au BBRC ont des parcours bien différents. La majorité d’entre eux sont victimes du commerce illégal, puis sont saisis par les forces de l’ordre ou secourus par des citoyens.

La disparition de leurs proies et la dégradation de leur habitat constituent également de réelles menaces pour ces oiseaux. Nombre d’entre eux arrivent au centre très maigres et déshydratés. Certains sont blessés, d’autres encore intoxiqués par de la mort-aux-rats.

En plus de fournir à ces animaux les meilleurs soins possibles, le centre a également fait évoluer favorablement les politiques gouvernementales et a accru la sensibilisation des citoyens à la protection de la nature.

Après une visite du centre dans le cadre d’une excursion scolaire, un jeune garçon et ses camarades ont ainsi décidé de créer une association baptisée « Prenons soin des oiseaux », qui vend des bracelets fabriqués à la main pour lever des fonds dans le but de secourir et de réhabiliter les rapaces.

D’après les informations du BBRC, Pékin est la première ville à avoir mis en place un mécanisme de dédommagement pour les volaillers dont les animaux sont tués par des oiseaux de proie.

Un jeune homme a sauvé quatre autours des palombes alors qu’ils allaient être égorgés par un boucher sur un marché d’animaux sauvages à Hebei et les a envoyés au BBRC. Quand l’histoire de ces autours a été diffusée à la télévision, le bureau de sécurité publique a dépêché des policiers pour faire fermer ce marché illégal.

Voir un oiseau prendre son envol après un séjour dans notre centre me transporte de joie et me donne toujours un sentiment de force et de liberté.

Chacun des rapaces que nous avons accueillis au centre jusqu’à présent avait une histoire à raconter. Je suis heureuse de savoir que plus de la moitié de ces histoires se sont bien terminées.

Grace Ge Gabriel

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Vice-présidente adjointe, Conservation et bien-être animal
Loïs Lelanchon, Chargé du programme Sauvetage des animaux
Chargé du programme Sauvetage des animaux
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW