Interpellation de braconniers zambiens par une unité d'enquête

Mike Labuschagne, responsable technique de l'application des lois chez IFAW, avec l'ivoire et les armes provenant des arrestations réalisées sur les 18 derniers mois. PHOTO : © Roger AllenL'Unité d'enquête sur les crimes contre les espèces sauvages (WCIU) a été créée conjointement par le département des parcs nationaux et de la faune sauvage du Malawi et les services de police. Elle est entraînée et soutenue financièrement par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) et a récemment conduit une opération transfrontalière sous couverture risquée entre le Malawi et la Zambie qui a mené à l'arrestation de trois braconniers notoires.

Le Daily Mail (article en anglais) était chargé de couvrir l'opération. Tout du long, ses journalistes ont pris des photographies spectaculaires sur lesquelles on voit, en détail, l'embuscade et l'arrestation qui ont eu lieu à la frontière entre le Malawi et la Zambie.

L'enquête sous couverture a abouti à la confiscation de deux défenses d'éléphant d'un mètre cinquante chacune qui avaient une valeur commerciale élevée au marché noir, les éléphants avec de telles défenses étant devenus plus rares à force d'être attaqués sans répit.

Les défenses ont été prélevées sur un mâle âgé de 40 ans, un membre indispensable au troupeau. C'est une perte énorme pour le patrimoine génétique de l'écosystème zambien qui aura un impact sur les générations futures d'éléphants dans cette zone.

Une photo du mâle de 40 ans qui a été massacré par les braconniers arrêtés. PHOTO : © Roger Allen

Ces enquêtes sous couverture et les opérations menées par IFAW peuvent s'avérer extrêmement dangereuses et impliquent la coopération entre de nombreuses agences. L'équipe qui a orchestré l'arrestation de ces braconniers de haut vol était composée d'officiers de police sous couverture du Malawi et de Zambie ainsi que de membres des départements des parcs nationaux et de la faune sauvage de Zambie (DNPW Zambie) et du Malawi (DNPW Malawi). Quelques heures avant l'arrestation, un informateur a prévenu l'équipe que les braconniers avaient récupéré de l'ivoire qu'ils essayaient désormais de revendre.

Sur toute la période où nous avons été présents, nous avons constaté une réduction manifeste des incidents de braconnage. Nous opérons sur le territoire malawite et zambien depuis 2015 et sur cette courte période, il y a eu 200 arrestations et de l'ivoire provenant de plus de 300 éléphants a été confisqué.

Cette opération n'est qu'un exemple du travail réalisé par IFAW et ses partenaires. En collaboration avec le DNPW Malawi et le DNPW Zambie, IFAW a réussi à implanter avec succès des forces de sécurité qui opèrent désormais dans les deux pays. Ces collaborations permettent à la WCIU d'IFAW de lutter au quotidien contre le réseau complexe qu'est le commerce illégal de produits issus de la faune sauvage et de transformer l'approche qu'avait le Malawi face à ces crimes.

Mike Labuschagne

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique