Faire revivre le parc national de Manas : le rhinocéros qui en est à l’origine va donner naissance à un petit

La raison des réjouissances : Mainao, le premier rhinocéros remis en liberté dans le cadre du lancement d’un programme crucial de repopulation des rhinocéros du parc, a donné naissance à un petit rhinocéros. Sur la photo, elle prend un bain avec son nouveau-né. Mainao fut secourue en 2002 et transférée à Manas en 2006. Elle fut le premier rhinocéros à faire ses pas dans ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre du programme de réintroduction des espèces. Elle était absente depuis le 26 mai et notre équipe se doutait qu’elle attendait un petit. Elle a été à nouveau aperçue pour la première fois avec son nouveau-né le 2 juin. Le parc national de Manas en Assam, en Inde, nous réserve encore d’autres bonnes nouvelles.

Mainao, le premier rhinocéros élevé au biberon et réadapté à la vie sauvage en Inde par le Fond international pour la protection des animaux (IFAW) et son partenaire, la Wildlife Trust of India, a donné naissance à un rhinocéros en bonne santé.

Ce sont ces réussites qui nous rendent si fiers du travail que nous effectuons et si reconnaissants à l’égard de nos sympathisants et de l’aide qu’ils nous ont apportée.  

IFAW s’est engagé à prodiguer des soins directs aux animaux et Mainao est une preuve vivante de l’efficacité de notre stratégie qui consiste à soigner des rhinocéros orphelins en vue de les réintroduire dans leur milieu naturel.

Mainao et son petit rhinocéros en bonne santé ont été repérés au Camp de Rupahi dans la zone de Bhuyanpara de la région de Manas le 2 juin. Mainao porte bien son nom. Il signifie Lakshmi en langue bodo. Lakshmi est la déesse hindoue de la santé et de la prospérité.

Cette naissance suit celle d’un rhinocéros femelle nommée Ganga, un autre rhinocéros que IFAW-WTI a réadapté et remis en liberté à Manas en 2007. Ganga était âgée de trois mois lorsqu’elle a été sauvée des inondations dans le parc national de Kaziranga en juin 2004 par le Département des forêts de l’Assam.

Mainao a été le premier rhinocéros à avoir été remis en liberté à Manas, opération marquant le lancement d’un programme crucial de repopulation des rhinocéros du parc, décimés pendant la guerre civile des années 1980 et 1990. 

Elle n’était âgée que de quelques semaines quand le Département des forêts de l’Assam l’a sauvée de la crue des eaux dans le parc national de Kaziranga en juillet 2002. Elle fut confiée au Centre de sauvegarde de la faune sauvage d’IFAW situé près de Kaziranga.

Au cours des quatre dernières années, elle a été élevée au biberon par l’équipe d’ IFAW-WTI au CWRC (centre pour la réhabilitation et la conservation des espèces sauvages), puis transférée en grande pompe à Manas.

Mainao a été « remise en liberté en douceur » dans un vaste boma (un enclos temporaire) d’environ 13 hectares à Bansbari Range. Le boma l’a protégée des prédateurs, tout en lui permettant de s’habituer à vivre seule.

Avec Mainao et Ganga, cinq rhinocéros élevés au biberon – trois femelles et deux mâles- vivent désormais dans le parc national de Manas.

Je tiens à féliciter l’ensemble de l’équipe du centre de sauvetage de la faune sauvage d’IFAW qui a élevé et pris soin de Mainao et des autres petits rhinocéros.

Je souhaiterais également rendre hommage à nos sympathisants grâce à qui IFAW-WTI est en mesure de prendre soin de ces précieux rhinocéros et de les remettre en liberté.

Durant les troubles civils graves des années 1980 et 1990, de nombreuses espèces du parc furent décimées, conduisant l’UNESCO à inclure en 1992 le site de Manas dans la liste du patrimoine mondial en péril.

Depuis le début des années 2000 lorsque la paix fut rétablie dans la région, IFAW-WTI a soutenu divers programmes relatifs au bien-être et à la conservation de la faune sauvage, tel que la réintroduction des rhinocéros.

En 2011, l’UNESCO a retiré à Manas le statut de région « en danger ». Une étape importante a ainsi été franchie et il y en reste encore beaucoup d’autres.

J’ai hâte de vous apporter encore davantage de bonnes nouvelles, étant donné que notre équipe spécialisée travaille en collaboration avec les communautés et les autorités locales afin que ce paradis retrouve toute sa splendeur d’antan.

Azzedine Downes

Plus d’informations sur les soins dispensés à la faune sauvage et les programmes de remise en liberté d’IFAW.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW