Vicki Fishlock, Membre du projet de recherche de l'Amboseli Trust for Elephants

Vicki Fishlock

Membre du projet de recherche de l'Amboseli Trust for Elephants (ATE)

Qui suis-je ?

Je m'appelle Vicki Fishlock et je suis chercheuse attitrée au sein du Projet de recherche sur les éléphants d'Amboseli (Amboseli Elephants Research Project, AERP). Géré par l'ATE, il s'agit du plus ancien projet d'étude des éléphants sauvages au monde. J'ai rejoint l'AERP en janvier 2011 afin d'analyser les perturbations sociales des familles d’éléphants ayant survécu à la récente sécheresse. J’avais toujours rêvé de travailler à Amboseli. Le cadre n'a rien à voir avec les forêts tropicales denses d'Afrique centrale où je me trouvais auparavant. Comme beaucoup de monde, je suis fascinée par les éléphants et par l'Afrique depuis toute petite. J'ai notamment eu la chance d'étudier les gorilles et les éléphants en République du Congo.

 

Mon travail à Amboseli

Mes recherches visent à comprendre comment les éléphants ayant survécu à la terrible sécheresse qui s’est abattue dans la région s’adaptent à leur nouvelle situation. La structure sociale du troupeau a effet été complètement bouleversée par la disparition de nombreuses femelles expérimentées. Grâce au généreux soutien d'IFAW, nous avons lancé une étude sur cinq ans auprès des éléphants d'Amboseli. Nous voulons comprendre pourquoi certains pachydermes ont survécu et pas d’autres, mais aussi suivre l’évolution des relations inter et intra-familiales. Nous nous intéresserons également aux effets des disparitions sur le processus de reproduction des éléphants, qui est intrinsèquement lié à la cohésion et à la stabilité des familles. Les éléphants d'Amboseli sont considérés comme une population de référence dans la manière dont ils se comportent et répondent à de nouvelles situations. Les résultats de cette étude sont donc d’une importance capitale pour prévoir comment d'autres populations d'éléphants réagiront en cas de décès massifs (liés à la sécheresse ou au braconnage par exemple).